home Congo Congo : un Chinois et son complice en prison pour exercice illégal de médecine

Congo : un Chinois et son complice en prison pour exercice illégal de médecine

Le procureur de la République, André Gakala Oko a rendu public le 19 septembre, au Palais de justice de Brazzaville, le communiqué du parquet général relatif au défèrement des sieurs Zhou et Daniel Kaya-Kaya, exerçant illégalement, depuis plusieurs années à Brazzaville, les métiers de la santé.

Les deux associés sont tombés sous le coup de la loi parce qu’ils ont refusé d’obtempérer à la mesure prise par le ministère de la Santé et de la population relative à la fermeture des centres médicaux privés illégaux.

Rappelons que l’inspecteur général de la santé, le Pr Richard Bileckot a déclaré, lors de la présentation de ces infortunés à la gendarmerie, que Zhou a bravé la décision de l’Etat en continuant à exercer parce qu’il est protégé par Daniel Kaya-Kaya. C’est une preuve d’indiscipline notoire, a-t-il conclu.

« M. Kaya-Kaya, qui a promis de faire intervenir les hommes prétendument haut placés, s’est permis d’arracher la notification et la décision de fermeture du ministère de la Santé et de la population », a expliqué Richard Bileckot.

De son côté, le procureur de la République a rappelé que nul n’étant au-dessus de la loi, les deux prévenus doivent être jugés, parce qu’ils ont donné la mort gratuitement à plusieurs Congolais, puisque personne d’entre les deux n’a appris les métiers de la santé.

Notons que la clinique  du Pr Zhou, dont le propriétaire est de nationalité chinoise, est située à Moukondo, dans le quatrième arrondissement de Brazzaville, Moungali. Elle est spécialisée dans les maladies d’urologie.

Le complice du Pr Zhou, le nommé Daniel Kaya-Kaya est membre du comité central du Parti congolais du travail et ancien maire de la ville de Nkayi, dans le département de la Bouenza.

Roger Ngombé

One thought on “Congo : un Chinois et son complice en prison pour exercice illégal de médecine

  1. Que les dignes Congolais chassent tous ces vauriens qui sont au sommet du Congo depuis quarante huit ans et organisent ce pays qui est devenu un terrain de tous les étrangers et criminels venus des quatre coins du monde.Fermez toutes les structures de santé privée,reorganiser l’institution publique de la santé.Interdire de façon formelle l’exercice de la médecine et certaines activités par les étrangers.
    Qui a dit que ce chinois est un médecin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils