Congo : Un buffle blessé agresse sauvagement un homme à Madouma

 

©DR

Né en 1962 et cultivateur de profession, père de 9 enfants et marié à 2 femmes, Joseph Boussiengué a été sauvagement agressé hier à 13h à Madouma dans la région du Niari (sud) à 5 km de Mossendjo, par un buffle affolé par des blessures qui lui ont été infligées par un autre chasseur.

Le scénario s’est déroulé en pleine, à plusieurs kilomètres de Madouma. Il s’est sauvé de l’agression de cet animal féroce avec les cuisses, la tête et le pied gauche grièvement blessés. Il est actuellement admis à l’hôpital de Mossendjo.

Selon une source proche, il est allé à la chasse avec un groupe d’hommes. Quand il apercevait l’animal, il était seul. Puis, il a tiré sur l’animal qui est tombé sur le champ. Quelques minutes après, il dépose ses armes et prend son couteau pour l’égorger. C’est en ce moment que l’animal l’a agressé. Il l’a projeté. Et au moment où il partait pour l’exterminer, le fils de l’homme est arrivé. Ce dernier a tiré sur l’animal pour sauver son père.

L’animal a été finalement tué par le fils du chasseur agressé.

Lorsqu’il arrivait à l’hôpital, l’homme était dans une situation critique. Après plus de 4 heures d’intervention par les médecins, l’espoir renaît dans la famille de M. Boussiengué.

Germaine Mapanga

Avec Lesechos

 

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
buffleCongo

Related Articles

Congo – Justice : Le gouvernement décide d’une assistance juridique pour les congolais poursuivis à l’étranger

Les conseil des ministres réunis le 13 novembre sous la direction du président Denis Sassou N’Guesso a adopté un projet

Chine-Congo : 6,50 milliards de dollars US des échanges commerciaux en 2014

Les échanges commerciaux entre la Chine et la République du Congo ont été estimés à 6,50 milliards de dollars américains

Le Congo devra attendre février 2018 pour espérer bénéficier d’une aide financière du FMI

Le Congo-Brazzaville devra attendre le prochain conseil d’administration du Fonds monétaire internationale (FMI), en février 2018, pour espérer bénéficier d’une

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils