Congo : trois journalistes agressés par les «bébés noirs »

Congo : trois journalistes agressés par les «bébés noirs »

Après le match du 9 octobre à Brazzaville ayant opposé les Diables rouges du Congo aux Pharaons d’Egypte, trois journalistes du service des sports de Radio Liberté ont été agressés par les bandits armés souvent d’armes blanches communément appelés « bébés noirs ».

Le Conseil supérieur de la liberté de communication (CSLC) se dit interpellé par cet incident qui a occasionné des blessures et perte du matériel de travail des journalistes. L’organe de régulation des médias condamne cette atteinte à la liberté de la presse et rappelle l’obligation des pouvoirs publics à assurer un environnement de travail sécurisé aux journalistes.

Par ailleurs, le CSLC félicite la Force publique pour avoir arrêté quatre « bébés noirs », auteurs présumés de ces exactions. Il demande aux victimes d’user des voies de recours légales pour faire valoir le respect de leurs obligations professionnelles et du droit à la protection des journalistes dans le libre exercice de leur métier.   


Tags assigned to this article:
bébés noirsCongojournalistes agressés

1 comment

Write a comment
  1. claudine munari.
    claudine munari. 19 novembre, 2016, 16:00

    le congolais est devenu fou

    Reply this comment

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils