Congo : Trois agents du Ministère du commerce pris en flagrant délit de faux et d’usage de faux en matière d’écriture publique

©DR

Trois agents de la direction générale de la concurrence et de la répression des fraudes commerciales ont été pris en flagrant délit de faux et d’usage de faux en matière d’écriture publique par une enquête menée par le cabinet du ministre congolais du Commerce, des Approvisionnements et de la Consommation, selon le directeur général de la concurrence et de la répression des fraudes commerciales, Philippe Nsondé-Monzié.

«Ils scannaient la signature du directeur général pour s’auto-établir des ordres de missions et aller sur le terrain pour harceler injustement les commerçants de la place de Brazzaville.

Précisément dans les secteurs de l’alimentation et cométique, des dépôts de boisson, bars, caves, chambres froides et boucheries, restaurants, hôtels, boulangerie, pâtisserie, pharmacie, boutiques et magasins de vente d’habillement, boutiques de vente des pièces détachées, quincaillerie », a expliqué Philippe Nsondé-Monzié à la presse nationale.

Le directeur général de la concurrence et de la répression des fraudes commerciales, a annoncé que les trois agents pris en flagrant délit de faux en écriture feront l’objet des poursuites pénales, jusqu’à leur emprisonnement.

Jack MAÏSSA / Les Echos du Congo Brazzaville

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
BrazzavillecommerceCongoJustice

Related Articles

Congo: l’opposant congolais Roland Levy Nitou poursuivi à Brazzaville pour menaces et violences verbales

  Le ministère public a décidé, le 8 novembre à Brazzaville, d’engager des poursuites judiciaires contre Roland Levy Nitou, un

Congo : déçu par le pétrole, le gouvernement joue la carte du tourisme

Brazzaville prépare activement ses premières assises touristiques qui se tiendront les 17 et 18 juillet prochains Alors que l’économie congolaise

Congo – Brazzaville : la suspension des masters professionnels fait grincer les dents

La réunion qui a regroupé le 15 avril à Brazzaville, les cadres du ministère, les promoteurs des établissements privés, les

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils