Congo – Tourisme : Arlette Soudan-Nonault promet développer le Lac Nanga

Congo – Tourisme : Arlette Soudan-Nonault promet développer le Lac Nanga

C’est à l’issue de la visite qu’elle a effectuée sur cet ancien site situé au quartier Nanga à Ngoyo dans le sixième arrondissement de la ville océane, encore à l’étape naturelle, que la ministre du Tourisme et des loisirs a pris cet engagement.

Accompagnée de l’administrateur maire de Ngoyo, Yolande Ketta Banguid, la ministre du Tourisme et des loisirs, Arlette Soudan-Nonault, s’est d’abord entretenue avec les habitants du quartier Nanga. Un plaidoyer y a été fait  sur la construction des routes. Ce site peut être accédé par deux voies ; celle de Ngoyo en passant par le péage et celle de Fond Tié-Tié.

Arlette Soudan-Nonault a pris acte de ces doléances et s’est engagée à développer et à promouvoir ce site. Elle s’est dite ravie de visiter le Lac Nanga et surtout d’être accueillie par les populations qui sont conscientes du potentiel touristique qu’il y a sur ce site. En effet, sur ce site se trouvent des berges et un îlot, où l’on déguste le jus de noix de coco et le vin de palme. On pratique également la pêche dans ce lac.

« Je suis ravi de venir ici. Nous sommes-là devant l’embarcadère, et j’ai appris pour ma culture que le président Marien Ngouabi a accosté ici et a embarqué également là. Ça me touche parce qu’il y a une histoire en ces lieux. Nous avons un potentiel touristique naturel, avec un écotourisme qui nous donne envie de venir ici régulièrement,  », a dit la ministre, s’adressant à la presse.

Quant à savoir comment attirer les touristes, Arlette Soudan- Nonault a révélé que les touristes viennent au quotidien à cet endroit, il revient au ministère de redonner un cadre, de faire des appels d’offres restreints des différents opérateurs. Car le département du Tourisme et des loisirs dans son fonctionnement partout ailleurs comme au Congo, n’investit pas comme tel.

« Nous avons déjà des structures implantées (des bungalows, du personnel qui entretienne). C’est pourquoi, en collaboration avec madame le maire, le chef de quartier, les habitants de cet arrondissement, tous ceux qui résident et travaillent ici au quotidien, nous allons faire des appels d’offres restreints pour avoir des partenaires auxquels nous allons transmettre les attentes qui sont les nôtres dans ce qu’on appelle un cahier de charges afin qu’il y ait un exploitant qui vienne ouvrir et qui nous verse simplement les taxes tout en respectant la réglementation en vigueur.  C’est une manière de prendre en compte et  de faire la promotion de ce site », a-t-elle indiqué.

Le chef du quartier Nanga, s’est dit satisfait de  la visite du lac Nanga par la ministre du Tourisme et des loisirs. Il espère  que ce site, pourra enfin connaître son développement. « Ce site a mis du temps. Nous avons reçu trop de promesses, mais nous sommes rassurés cette fois de celles faites par madame la ministre. Le développement de ce site va permettre aux jeunes de Nanga et ceux venant d’ailleurs qui sont formés d’avoir du travail, ce qui réduira du coup le chômage. Nous prions seulement que la route soit construite pour qu’il y ait un accès facile », a conclu le chef de quartier.

Bruno Okokana

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils