Congo – Téléphonie mobile : perte de 22% de recettes au 3e trimestre 2017

 

© DR

Le revenu total du marché du secteur a enregistré une baisse  qui représente une différence de plus de 20 milliards FCFA, par rapport à  2016, à la même période. 

L’observatoire des marchés de la téléphonie mobile que publie l’Agence de régulation des postes et communications électroniques (ARPCE) annonce, en effet, un revenu total du marché de la téléphonie mobile de 48,2 milliards de F CFA au 3e trimestre. Des recettes générées essentiellement par le revenu voix sortant des trois opérateurs (Airtel, MTN et Azur) qui représente 81,6% du revenu total, suivi du revenu voix entrant avec 12,0% et du revenu SMS,  ne représentant que 6,4% du revenu total du marché de la téléphonie mobile.

Selon l’ARPCE, ces recettes sont en baisse par rapport au 3e trimestre de l’année dernière où elles s’élevaient à 61 milliards FCFA. La raison de cette chute serait due à l’instabilité des abonnés des trois opérateurs. Pourtant, le nombre d’abonnés au 3e trimestre de l’année dernière avait augmenté de 4,3%.

On constate que le revenu dans cette période est tiré par les appels sortants, même si ce segment est passé de 51,4 milliards FCFA à 39,3 milliards F CFA entre le 3e trimestre de 2016 et 2017. Pour sa part, le revenu entrant voix a baissé de 19,1% au cours de la même période. Quant au revenu SMS sortant, il a baissé de 1,2% au 3e trimestre 2017 par rapport à la même période 2016, rapporte l’observatoire.

 

Outre l’instabilité des opérateurs qui font face à des investissements liés à l’amélioration des réseaux, il est possible de pointer la situation économique morose que connaît le Congo comme prétexte à la baisse des revenus. La consommation des services des télécommunications ayant baissé.

Si l’on regarde la situation par opérateur, par ailleurs, MTN enregistre le plus de revenus voix dans cette période soit 53,7%  au 3e trimestre, suivi d’Airtel avec 43,9%. Quant à l’opérateur Azur, il ne représente que 2,4% de la rétribution total voix du marché.

Malgré une morosité de recettes en cette période, le taux de pénétration du marché de la téléphonie mobile est de 102,0% au3e trimestre 2017, contre 98,50% au 2e trimestre de la même année.

Sur le plan de parts de marché, MTN garde son leadership devant Airtel avec 47,2% contre 42,4% de parts de marché au 3e trimestre 2017 pour sa rivale.  Azur, avec environ 340 000 abonnés, ferme la marche avec 6,9% de parts de marché, précise l’ARPCE.

Quentin Loubou

 

Adiac-Congo

Adiac-Congo

L’Agence d’information d’Afrique Centrale


Tags assigned to this article:
Congotéléphonie mobile

Related Articles

COP21 : Sassou Nguesso demande aux pays pollueurs de tenir leurs engagements

Prenant la parole à son tour, le chef de l’Etat congolais a tenu un discours qui s’est voulu plutôt pédagogique,

Congo : Les besoins énergétiques évalués à 1000 MW à l’horizon 2030

  Les besoins en énergie du Congo dans les dix prochaines années seront de 1000 mégawatts contre 600 mégawatts actuellement,

Congo – Brazzaville : Des taxis électriques, mais non peints en vert-blanc

Après les bus électriques, la société Blue Congo a mis en circulation, depuis quelques mois, des taxis fonctionnant à l’électricité.

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils