Congo – Téléphonie Mobile : A qui profitent l’instauration des tarifs planchers ?

Un jeune homme tient un smartphone dans ses mains (image d’illustration).
© GettyImages/Maskot

Dans un proche avenir, si rien n’est fait, les sociétés de téléphonie mobile risquent toutes de mettre la clé sous le paillasson. Et pour cause, la décision prise par l’ARPCE, le 1er juin dernier, d’encadrer dorénavant les tarifs planchers, ainsi que l’introduction de la taxe sur la télécommunication et les communications électroniques sur les tarifs des services Internet et après.

Cette décision qui fait suite à la récente loi des finances signée le 29 janvier 2018, qui réaménage, à la hausse, le taux de la taxe sur le trafic des communications électroniques à compter du mois de juin 2018, risquerait ipso facto aussi, d’entrainer une révision des tarifs par les opérateurs de téléphonie mobile, notamment les prix des services de télécommunications principalement ceux des appels, des SMS et de l’Internet. Ce scénario catastrophique tombe mal, au regard de la morosité de l’économie congolaise, en pleine régression depuis 2015. Cette situation affecte, jadis, le secteur des télécommunications qui a vu son revenu baissé.

En effet, le marché de la téléphonie mobile connait une perte de vitesse sur le revenu global des opérateurs de 6% en moyenne depuis 2014 jusqu’à moins 21% au premier trimestre de 2018. Une baisse qui a un impact sur le plan social car elle a failli contraindre certains opérateurs de la place à envisager des licenciements économiques. A vrai dire, l’instauration des tarifs planchers en téléphonie Mobile bénéficiera à l’économie congolaise. La décision de l’autorité de régulation n’est donc pas anodine. A signaler que ce sujet a déjà fait couler de l’encre dans nombreux pays qui ont tentés de les mettre en place. Pour l’autorité de régulation, les tarifs planchers pourraient avoir pour objectif de préserver le marché de la téléphonie mobile. Ce sont des prix fixés par les autorités de régulation en accord avec les opérateurs pour les services fournis (appels et accès à Internet).

KAUD


Tags assigned to this article:
Congotéléphonie mobile

Related Articles

Congo : Le général Jean-Marie Michel Mokoko reste en prison, liberté provisoire refusée

Le général Jean-Marie Michel Mokoko, candidat malheureux à la présidentielle du 20 mars, inculpé et détenu depuis mi-juin pour « atteinte

Sassou N’Guesso déplore les actions du terrorisme à travers le monde en 2015

« Le terrorisme aveugle lâche et barbare a amplifié sont entreprise meurtrière en frappant indistinctement en Afrique, en Europe, en

Congo : La campagne de vaccination contre la poliomyélite est lancée

Du 11 au 14 du mois en cours, les équipes passeront de maison en maison pour administrer aux enfants de

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils