Congo : suspension temporaire des vols d’ECAir en domestique

Congo : suspension temporaire des vols d’ECAir en domestique

Equatorial Congo Airlines (ECAir)

Equatorial Congo Airlines (ECAir)

La compagnie nationale aérienne, Equatorial Congo Airlines (ECAir) va suspendre, jusqu’à mi-juillet 2016, ces vols domestiques, notamment entre Brazzaville et Pointe-Noire, les deux principales villes du pays.

Selon un communiqué de presse de la compagnie, cette suspension fait suite à une « avarie encourue par son Boeing 737-700 affecté au réseau domestique, dans un centre de maintenance en Europe, lors de ses travaux de révision programmés ».

Toutefois, le communiqué précise que les billets de la compagnie seront toujours vendus pour cette période, pendant laquelle les passagers seront transportés sur les avions de Trans Air Congo (TAC).

Par ailleurs, ECAir continuera à desservir les destinations régionales (Cotonou, Dakar, Bamako, Libreville, Douala) et internationales, notamment Paris et Dubaï, avec une connexion en navette fluviale sur Kinshasa.

En effet, indique-t-on, la suspension temporaire des vols domestiques survient à un moment où cette compagnie nationale fait face à un calendrier de maintenance chargé avec plusieurs avions en révision sur les sept qui constituent sa flotte.  

Engagée dans un programme de son développement, ECAir a lancé, en mars dernier, un Emprunt obligataire à appel public à l’épargne de 6% brut, pour un montant de 60 milliards FCFA.

Selon la direction de la compagnie, l’objectif de cette opération est de faire d’ECAir un acteur majeur et définitif du ciel africain, notamment par la mise en valeur du hub de Brazzaville.

« L’utilisation du produit de cet emprunt permettra d’investir dans notre flotte, d’agrandir notre réseau, d’avoir un centre de maintenance à l’aéroport Maya-Maya et de renforcer le Centre de formation d’ECAir », déclarait sa directrice générale, Fatima Beyina Moussa.

Guy-Gervais Kitina


Tags assigned to this article:
CongoECair

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils