Congo : Sassou Nguesso donne des insomnies aux opposants de la Diaspora

Le président Denis Sassou-Nguesso et son épouse Antoinette Sassou Nguesso

Depuis son message télévisé annonçant son référendum pour une nouvelle constitution, la désolation a gagné nombreux de ses opposants qui rêvaient d’une marche en arrière de l’homme d’Oyo.

En Europe comme en Amérique ou ailleurs, les Congolais désireux de voir l’alternance démocratique prendre effet à Brazzaville sont plus que déçus et ont perdu le sommeil à l’annonce par le chef de l’Etat d’une consultation pour un changement de la constitution qui lui ouvrirait la voie d’un énième mandat.

Ceux dont Lolakayacongo a pu joindre ne cachent pas leur tristesse à l’instar de Roger de Poissy qui bien que s’attendait à cette évidence n’imaginait pas la rapidité avec laquelle Sassou a pris tout le monde de court. « Ils sont cyniques les gens du PCT, l’opposition leur a accordé une trêve lors des jeux Africains, et voilà comment ils leur remercient »

« Je suis fier d’avoir été à l’ambassade du Congo en France crié tout haut et fort mon indignation à ce coup d’Etat constitutionnel de Sassou qui veut prendre tout un pays en otage » renchérit Francis, un jeune de 22 ans qui  répondu à l’appel à manifester lancé sur les réseaux sociaux.

Un groupe de Congolais a manifesté hier 23 septembre devant l’ambassade du Congo à Paris pour dénoncer l’annonce de Sassou et exiger son départ. Une autre manifestation serait prévue le dimanche 27 à 12heures en syntonie avec celui de Brazzaville (si le pouvoir l’autorise).Contrairement aux opposants du pays, empêchés de descendre dans la rue par l’importante présence des bérets rouges dans les rues de Pointe Noire et Brazzaville, ceux de la France peuvent bénéficier de la réelle démocratie du pays d’accueil.

Malgré cette tournure des événements nombreux refusent de se résignera et promettent des jours difficiles à Sassou Nguesso et son clan. « Nous allons leur montrer que le Congo n’est pas un royaume et appartient à tous, et ils n’ont pas le monopole de la violence » confie un fervent opposant très actif sur les réseaux sociaux.

De leur côté, les partisans de Sassou sont confiants et sereins quant à l’issue du processus électoral déclenché par le pouvoir. « Le peuple a décidé d’aller aux urnes pour son avenir, alors laissons le s’exprimer » justifie un porte parole du PCT France. Les jours à venir nous réservent encore beaucoup de surprises. 

Par LolakayaCongo

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
CongoDiasporaopposantsSassou N'guesso

Related Articles

Brazzaville : Des familles boudent les expropriations à Keba na virage

Le gouvernement compte sur l’expropriation des terrains situés dans la zone de kéba na virage à Talangaï pour bien conduire

Buy diovan 160

I been taking diovan since 2001 and just the past few weeks my blood pressure shot up to 150 100.

Coup du téléphone au Congo : les opérateurs Mtn et Airtel accusés d’escroquerie

L’Observatoire congolais des droits des consommateurs (OCDC) a constaté depuis le mois d’avril une hausse « abusive » des tarfis sms

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils