Connect with us

Hi, what are you looking for?

Ici Brazza
[GARD align=« center"]

Pointe Noire

Congo – Santé : 45 agents relévés des caisses de l’hôpital général Adolphe Sicé

Image d’archive|DR

Image d’archive|DR

Cette décision a été officiellement rendue publique lors d’une réunion que l’Inspection générale de la santé a eu ce mardi 1er septembre avec l’ensemble des caissiers de cette structure sanitaire.

« Une baisse de productivité liée à une chute des recettes hospitalières était constatée depuis l’an dernier dans cet hôpital. Il y a une déperdition financière importante d’environ 20 millions de francs cfa chaque mois. Dans ces conditions, l’hôpital Adolphe Sicé se trouve asphyxié. En cinq mois au total, l’hôpital perd près de 100 millions de francs cfa alors que les traces de ces sommes figurent bel et bien dans les souches et reçus produits par les services de gestions des malades », a déclaré le professeur Roger Richard Bileckot, Inspecteur général de la santé.

L’orateur a précisé qu’il ne s’agit pas d’un licenciement des agents concernés, même si la culpabilité collective de ces caissiers est pratiquement établie, un auditeur externe interviendra dans les prochains jours en vue d’établir la responsabilité individuelle de chacun d’eux. «Les techniques d’investigation d’audit existent pour établir les faits,  il n’est pas question de sanctionner de la même manière les caissiers qui ont pris des fortes sommes d’argent et ceux qui n’ont peut être rien pris. Nous ne voulons pas des agissements débordants de la part des agents concernés même si l’on a pu constater une certaine attitude de manque de considération  » ,a-t-il conclu.

Signalons que selon  les services de l’inspection générale de la santé, les encaissements mensuels de l’hôpital général Adolphe Sicé oscillent entre 60 et 80 millions par mois. Cette séance de travail de l’Inspection générale de la santé fait suite à deux précédentes autres,  il y a quelques mois à Pointe-Noire. Elles etaient basées notamment sur les approches de solution en vue de réduire le taux de mortalité infantile et une autre sur la disponibilité des médicaments dans les hôpitaux publics, conformément au message du chef de l’Etat et aux orientations du gouvernement de la République.

Séverin Ibara

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A LIRE SUR ICI BRAZZA

International

L’ancien président français Nicolas Sarkozy a annoncé dimanche son retrait de la vie politique après avoir reconnu sa défaite dès le premier tour de...

Pointe Noire

  Cet incident s’est produit dans la soirée du samedi 11 avril, sur le tarmac de l’aéroport international de Pointe-Noire. Cet Airbus A330 d’Air...

Congo

  Le général de division Guy Blanchard Okoî, chef d’état-major général des forces armées congolaises (FAC) a instruit et ordonné tout le commandement de...

Pointe Noire

Un Chinois a été surpris sur une route du centre-ville de Pointe-Noire le matin du mercredi 18 mars 2020, par le mauvais comportement de...

Copyright © 2020 ICI BRAZZA. Edité par Kair Group.

Aller à la barre d’outils