Congo: sanctions annoncées contre les douaniers « véreux »

Congo: sanctions annoncées contre les douaniers « véreux »

ean Alfred Onanga

Le directeur général des douanes et des droits indirects, Jean Alfred Onanga

Désormais, tous les douaniers réputés tricheurs, fraudeurs et mal intentionnés seront sévèrement punis conformément à la loi, a annoncé le directeur général des douanes et des droits indirects, Jean Alfred Onanga, le 14 avril, à l’occasion de la première réunion annuelle du comité de modernisation des douanes congolaises.

Dans son allocution de circonstance, Jean Alfred Onanga a surpris les directeurs centraux et départementaux, ainsi que les chefs de service centraux et départementaux, qui constituent le comité de modernisation des douanes congolaises.

Dans un ton doux mais sévère, le DG des douanes et droits indirects n’a pas mâché les mots. Il a interpellé et décidé de punir sans complaisance tous les douaniers qui brilleront dorénavant par des comportements déviants, ternissant ainsi l’image de la douane congolaise. « Après plusieurs appels à la prise de conscience, le temps est arrivé d’établir les responsabilités, très rapidement et de sanctionner diligemment les coupables qui sapent nos efforts. Les sages nous enseignent qu’un bon père, c’est celui qui sait féliciter un enfant quand il a bien agi, et qui sait punir celui qui s’est mal conduit », a souligné Jean Alfred Onanga.

Bien que la situation soit générale, le DG des douanes a plus pointé du doigt les services des douanes de Pointe-Noire, certainement au regard des défaillances constatées, d’autant plus que la ville océane couvre, elle seule, environ 95% de l’activité douanière. « Je voudrais ici, interpeller spécifiquement les douanes de Pointe-Noire, qui devraient se raviser de tout comportement imbu de savoir, faisant fi de certaines de nos décisions prises dans le cadre des réformes, parfois en concertation avec nos partenaires tel que le Fonds monétaire international (FMI) », a martelé Jean Alfred Onanga.

Pour vite passer à l’action, le directeur général des douanes et des droits indirects, dit avoir déjà instruit le secrétariat permanent de constituer une équipe mixte, composée des représentants des syndicats, afin d’évaluer en premier, les notes de service prises sur la facilitation du commerce au niveau des services douaniers de Pointe-Noire, avant de mettre le cap sur d’autres départements du pays.

Exprimant son désarroi et sa désolation fasse à la poussée inquiétante des comportements déviants et inciviques au sein de l’administration douanière, Jean Alfred Onanga pense que c’est suite à de tels agissements que sont nées l’insubordination et la léthargie au sein de leur corporation. Il estime, par ailleurs, que cette faiblesse professionnelle est considérée comme un acte volontaire, posé consciemment dans l’intention de saper les efforts fournis dans leur sous-secteur.

Il se dit par contre, très engagé à mettre un terme à ce laxisme, en vue de faire de 2016, une année de référence, caractérisée, entre autres, par l’abnégation, le dévouement, la discipline, l’obéissance, l’efficacité, la responsabilité et la disponibilité au travail.

Firmin Oyé


Tags assigned to this article:
CongodouaniersJean Alfred Onanga

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils