Congo : réunion au sommet entre le président Sassou et ses homologues Kabila et Lourenço

 Sassou et ses homologues Kabila et Lourenço

Congo : réunion au sommet entre le président Sassou et ses homologues Kabila et Lourenço ©DR

Une réunion tripartite de haut niveau ce samedi à Brazzaville, la capitale politique de la République du Congo. Le chef de l’Etat congolais Denis Sassou N’Guesso est en effet l’hôte de ses deux homologues congolais et angolais, Joseph Kabila et Joao Lourenço.

Au menu de cette rencontre, sécurité, coopération et calendrier électoral en République démocratique du Congo. Les voisins de la RDC sont de plus en plus inquiets de la tournure que prennent les choses dans ce vaste pays de l’Afrique centrale.

Des élections sont prévues en RDC le 23 décembre 2018. Le deuxième et dernier mandat du président Kabila a pris fin le 20 décembre 2016, aux termes de la Constitution qui autorise le président à rester en fonctions jusqu‘à l’installation de son successeur élu.

Le Rassemblement de l’opposition, qui rejette ce calendrier, demande le départ de M. Kabila dès la fin de l’année. Toute manifestation de l’opposition reste interdite et réprimée.

Outre la question de l‘élection présidentielle qui déchaîne les passions dans le pays, notamment au sein de la classe politique, la résurgence des groupes armés dans l’est et la crise humanitaire dans le Kasaï font partie des préoccupations.

La preuve, cette rencontre tripartite intervient au lendemain d’une attaque qui a coûté la vie à 15 Casques bleus tanzaniens et cinq soldats congolais, dans l’est de la RDC où sévissent de nombreux groupes armés.

Au Kasaï, par ailleurs, région située à l’ouest du pays, la crise humanitaire qui y sévit bat des records. Environ 1,4 million de personnes ont été chassées de chez elles tandis que 3,2 millions de personnes sont à cours de nourriture. Avant l‘élection de M. Lourenço, l’Angola avait annoncé en mai qu’elle fermait sa frontière avec la RDC alors que des milliers de Congolais fuyaient les violences dans le Kasaï.

Mi-octobre déjà, l’instabilité en République démocratique du Congo était également au cœur d’un sommet des chefs d’Etat de la région des Grands lacs, toujours à Brazzaville. Plusieurs présidents de la région y avaient effectué le déplacement, Joseph Kabila (RDC), Joao Lourenço (Angola), Paul Kagame (Rwanda), Faustin-Archange Touadéra (Centrafrique) et Edgar Lungu (Zambie).

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale. Des guerres et conflits à la politique, au sport, au spectacle jusqu’aux grands développements en matière de santé, de sciences ou de technologie.


Tags assigned to this article:
AngolaCongoKabilaLourençoRDCSassou

Related Articles

L’homme d’affaires congolais Willy Etoka réclame justice au Congo contre un résident congolais de France

Dans un communiqué de presse publié mercredi 8 novembre, le Procureur général de la République près le Tribunal de grande

Référendum constitutionnel au Congo: « Seul le peuple souverain décide », déclare Sassou

Le Président de la République du Congo, M. Denis Sassou-N’guesso a déclaré, le 25 octobre à Brazzaville, après avoir accompli

Congo – Dialogue national : Le ministre Parfait Kolelas drible le président Sassou

Le Mouvement congolais pour la démocratie et le développement intégral (MCDDI) a refusé de participer au dialogue national ouvert ce 13 juillet à

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils