home Congo Congo : réouverture du bureau de poste de Madingou, après 19 ans d’inactivité

Congo : réouverture du bureau de poste de Madingou, après 19 ans d’inactivité

Le ministre des Postes et Télécommunications, Léon Juste Ibombo, dans le but de rapprocher l’administration de la population de la province de Bouenza, au Sud de la République du Congo, a procédé le mardi 09 août 2016, à la mise en service du bureau de poste de Madingou, réhabilité.

C’est en harmonie avec la réforme du secteur postal, en vue d’optimiser l’utilisation du réseau et de renforcer l’efficacité et la qualité des services offerts au public, que l’administration en charge des postes a entrepris la réhabilitation des installations postales de Madingou, endommagées pendant les événements troubles que le Congo a connus, il y a 19 ans. « Le bureau de poste de Madingou est resté en hibernation depuis de longues années; depuis les tragiques et douloureux événements connus par le pays, la poste était inexistante à Madingou », a rappelé Léon Juste Ibombo, ministre des Postes et Télécommunications.

A travers le geste symbolique de coupure du ruban et du dévoilement de la plaque inaugurale, le ministre congolais des postes et télécommunications met de nouveau la poste sur orbite, conformément aux orientations du chef de l’Etat, Denis Sassou N’Nguesso et aux recommandations de l’Union Postale Universelle.

Aussi se met-il en branle le réseau de distribution physique du courrier et se crée un certain nombre d’emplois. En reliant tous les points de ce département, même les plus éloignés, ce bureau de poste permettra à cette zone de s’ouvrir et de se développer. Dans cette perspective, les différents intervenants au cours de cette cérémonie ont planché sur la nécessité de stimuler, dans cette partie du Congo, le développement durable de services postaux de qualité, efficaces et accessibles, pour faciliter la communication entre ses habitants et d’ailleurs, ainsi que le développement des marchés et des économies.  Et au ministre de signifier : « Aujourd’hui paré de nouveaux habits et donc des nouveaux atouts, il va s’ouvrir au public pour recommencer à jouer pleinement son rôle de liaison entre les populations de Madingou et le reste du monde, ainsi leur permettre tant soit peu, de participer au développement des échanges, notamment par la gamme de services et produits financiers qu’il va offrir, entre autres les transactions par Moneygram, un partenaire de la société des postes et de l’épargne du Congo (SOPECO) ».

Partant de toutes ces considérations, le Congo emboite le pas avec la Stratégie postale mondiale. Celle-ci s’est assignée pour objectif de fournir un service universel et de qualité, de développer le marché, de répondre aux besoins de la clientèle, d’élargir la structure des services postaux, de développer des services postaux durables et de favoriser la coopération de toutes les parties intéressées. Dans la dynamique de la poste du 21ème siècle, le Congo se tourne vers l’avenir, afin d’assurer une prestation de services accessibles à un coût abordable en tout point du territoire. A la faveur de la municipalisation accélérée de la Bouenza, que cette partie du pays s’honore d’abriter cette année, le bureau de poste Madingou renait. Et au Ministre des Postes et Télécommunications de lancer un e invite à la citoyenneté aux populations de cette localité : « Populations de Madingou et de la Bouenza, voici de nouveau rendu fonctionnel votre bureau de poste ». Partant il leur a assigné une tache, le devoir patriotique : « La tache vous revient, maintenant, de le fréquenter pour vos besoins de communication, d’échange et de transactions financières et le rendre opérationnel. Il vous revient, également de veiller à sa sécurisation, jour et nuit, pour empêcher tout vandalisme ».

Par son réseau étendu sur l’ensemble du territoire national, la poste congolaise devrait être le catalyseur du rapprochement entre toutes les couches sociales du pays. L’acte que vient de poser l’administration du ministre Léon Juste Ibombo est la traduction en acte de l’ambition du président de la République du Congo, Denis Sassou Nguesso, qui assigne à la SOPECO la mission de s’adapter à l’ère des technologies de l’information et de la communication, et offre des services innovants aux publics. Et, selon les propos de l’entreprise en charge du marché, les travaux de réhabilitation de ces installations de la poste de Madingou ont duré trois semaines.

A la lumière de la politique du gouvernement congolais sur ce secteur, les nouvelles technologies de l’information et de la communication devraient permettre aux services postaux de développer leurs offres de services, de connecter le réseau postal et d’ouvrir des opportunités d’accès à la société d’information par le biais des réseaux postaux, contribuant ainsi à réduire le fossé numérique.

TAGS:
Photo du profil de Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils