Congo : Redécollage imminent pour ECAir

ECAir

© Chancy De Chance

Au cours de la séance des questions orales au gouvernement avec débats, du 22 novembre à l’assemblée nationale, la situation de la compagnie ECAir a entre autres questions, été évoquée. Le ministre Fidèle Dimou a informé la représentation nationale de la reprise prochaine des activités de ladite compagnie aérienne.

Répondant aux préoccupations des députés, le ministre des Transports, de l’aviation civile et de la marine marchande, Fidèle Dimou, a fait savoir que la relance des activités d’Équatorial Congo Airlines est éventuelle et même imminente.

« Les quatre avions qui étaient cloués au sol à l’aéroport de Maya-Maya sont actuellement à Addis-Abeba en Ethiopie pour certains, et d’autres à Johannesburg en Afrique du sud, pour subir un entretien technique. La reprise des vols se prépare. Au plan administratif, la reprise des services se fait progressivement », a indiqué le ministre des Transports.

Ces check-up de reprise font suite à un partenariat signé avec la compagnie Ethiopian Airlines pour la formation des équipages et la maintenance des appareils, pour le transporteur congolais ECAir, en cessation d’activités depuis le mois d’octobre 2016, pour cause de trésorerie.

Si la nouvelle est accueillie avec euphorie par de nombreux congolais qui voient en cette compagnie une fierté nationale, beaucoup émettent le souhait de voir s’opérer un changement à la tête de cette celle-ci, la direction sortante ayant brillé par une incompétence notoire en matière de management et de gestion.

Bertrand BOUKAKA/Les Échos du Congo-Brazzaville 

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
Addis-AbebaAviation civileCongoECairEthiopie

Related Articles

Congo – Bouenza : le couvercle du téléphone portable utilisé comme cuillère

Le phénomène s’observe de plus en plus dans le département en général et dans le district de Madingou en particulier,

Face aux délestages, Brazzaville se met en mode groupe électrogène

Les groupes électrogènes sont de mise à Brazzaville et, presque partout dans la capitale congolaise, le ronronnement de ces engins

Congo : 26% des enfants de moins de 5 ans sont atteints de malnutrition chronique, selon l’Unicef

Pour qui coule finalement l’or noir au Congo-Brazzaville ? Le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (Unicef) indique que 26%

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils