home Brazzaville, Congo, Politique Congo: Qui est Destinée Doukaga, la nouvelle ministre de la jeunesse et de l’éducation civique?

Congo: Qui est Destinée Doukaga, la nouvelle ministre de la jeunesse et de l’éducation civique?

La Ministre de la jeunesse et de l’éducation civique, Destinée Ermela Doukaga
La Ministre de la jeunesse et de l’éducation civique, Destinée Ermela Doukaga

Native du département du Niari, Destinée Ermela Doukaga, âgée de 33 ans et célibataire, est nommée ministre de la Jeunesse et de l’éducation civique le 30 avril 2016. Elle est pilote formée en Belgique, après l’obtention de son diplôme en génie mécanique à l’Université Marien Ngouabi de Brazzaville.

La nouvelle ministre de la Jeunesse et de l’instruction civique  promet inscrire son action dans la ligne tracée par le président de la République Denis Sassou N’Guesso qui a pris l’engagement solennel de lutter contre les antivaleurs, à savoir la fraude, la corruption, la concussion, le trafic d’influence, le népotisme…  

Invitée par un journaliste à  préciser les principales priorités par lesquelles elle compte débuter ses activités à la tête du ministère de la Jeunesse et de l’instruction civique, Destinée Doukaga a répondu, sans ambages, que le programme du gouvernement sur la base duquel le chef de l’Etat a été élu en a proposé déjà des ébauches idoines de solutions aux questions de la jeunesse. Elle a affirmé qu’elle  appliquera ce programme dans ce volet.

Détentrice d’un baccalauréat scientifique, Destinée Doukaga est écrivaine. Elle possède, à son actif,  trois ouvrages sur le marché du livre congolais. Depuis 2008, la nouvelle ministre de la jeunesse et de l’instruction civique est membre du Forum des éducatrices africaines. C’est ainsi qu’elle s’est réjoui du fait que le président de la République, Denis Sassou N’Guesso  ait pris l’engagement, dans son  discours d’investiture, de réinscrire l’enseignement de l’instruction civique dans les écoles publiques et privées, dès la rentrée scolaire 2016-2017.

Destinée Doukaga est présidente d’un parti politique dénommé « le Front patriotique » émargeant à la majorité présidentielle. Elle remercie le chef de l’Etat pour l’avoir nommé ministre de la jeunesse et de l’instruction civique. Par ce geste, le chef de l’Etat, a-t-elle dit, a traduit en acte son engagement de placer la jeunesse au coeur de son quinquennat.    

 Roger Ngombé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils