Congo : Quand il pleut, certains citoyens se frottent les mains à Pointe-Noire

Congo : Quand il pleut, certains citoyens se frottent les mains à Pointe-Noire
Image d’archive|© Congo-liberty

Image d’archive|© Congo-liberty

Quand il pleut abondamment, à Pointe-Noire, on y enregistre des désagréments. La pluie qui est tombée dans la nuit du vendredi 27 au samedi 28 mars 2015, a fait sortir les rivières Tchinouka et Tchicobo de leurs lits, provoquant l’inondation des quartiers et des routes alentours.

Il était pratiquement impossible de les traverser à pied. A moins de retrousser son pantalon ou sa jupe, enlever les chaussures et engager la traversée des eaux. L’eau avait atteint, à certains endroits, le niveau des cuisses.

Certains citoyens aux idées lumineuses ont décidé de se faire un peu d’argent, pour l’occasion. Moyennant au moins 100 francs CFA, ils ont facilité la traversée des marées, en portant les gens au dos. Mais, pour les grosses femmes, ils exigeaient 150 francs CFA. Comme quoi, à quelque chose malheur est bon.

LASEMAINEAFRICAINE


Tags assigned to this article:
Pointe Noire

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils