Connect with us

Hi, what are you looking for?

Ici Brazza
[GARD align=« center"]

Congo

Congo : près de 4.000 personnes déplacées à l’intérieur du Pool

Les exactions des ex-miliciens Ninjas de l’ancien chef rebelle congolais, le pasteur Ntoumi, ont occasionné le déplacement de près de 4.000 personnes à l’intérieur du Département du Pool, au sud de Brazzaville, a appris Xinhua mardi de source humanitaire.

« La situation humanitaire est préoccupante dans le Pool. Du fait des exactions des ex-miliciens Ninjas, près de 4.000 personnes se sont déplacées de leurs villages », a révélé à Xinhua un responsable d’une organisation non gouvernementale humanitaire, soulignant qu’elles ont besoin de nourriture, de médicaments, de couvertures, d’ustensiles de cuisine, d’eau potable, de matelas et d’abris.

La situation dans le Pool a été au centre de la réunion interministérielle présidée mardi à Brazzaville par le Premier ministre congolais, Clément Mouamba.

Depuis avril dernier, les ex-miliciens Ninjas ne cessent de multiplier des attaques armées dans le Pool. La dernière en date est celle d’un train marchandises vendredi dernier, occasionnant 16 morts, selon un dernier bilan de source policière.

« Tous les efforts sont faits pour attraper Ntoumi et ses acolytes », a déclaré à la presse le porte-parole du gouvernement congolais, Thierry Moungalla.

La justice congolaise a émis trois mandats d’arrêt contre le pasteur Ntoumi et deux de ses proches, à la suite des violences armées la nuit du 3 au 4 avril dernier dans les quartiers sud de Brazzaville. Le gouvernement a imputé ces violences aux ex-miliciens Ninjas qui ont fui dans leur base-arrière, au Pool.

Sous l’ancien Conseil national de Résistance (CNR), dirigé par le pasteur Ntoumi, ces ex-miliciens Ninjas ont combattu les forces gouvernementales dans le Pool, lors de la guerre civile de 1997-1998. Ils ont déposé les armes à la suite d’un accord de paix passé avec le gouvernement en 2003, et le CNR a été transformé en parti politique, le Conseil national des Républicains (CNR, opposition).

Avec Xinhua

1 Comment

1 Comment

  1. JDM

    5 octobre 2016 at 11 11 35 103510

    Xinhua Amis de ceux qui exploitent le bois , le pétrole et des minerais du Congo sans que le peuple en profite, ces Chinois n’ont pas donné leur avis lorsque Sassou faisait son coup d’etat constitutionnel, évidemment, tous ces pilleurs du Congo ne veulent de l’alternance pour continuer foutre le bordel dans notre pays, ils doivent déjà commencer à faire leurs bagages.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A LIRE SUR ICI BRAZZA

International

L’ancien président français Nicolas Sarkozy a annoncé dimanche son retrait de la vie politique après avoir reconnu sa défaite dès le premier tour de...

Pointe Noire

  Cet incident s’est produit dans la soirée du samedi 11 avril, sur le tarmac de l’aéroport international de Pointe-Noire. Cet Airbus A330 d’Air...

Congo

  Le général de division Guy Blanchard Okoî, chef d’état-major général des forces armées congolaises (FAC) a instruit et ordonné tout le commandement de...

Pointe Noire

Un Chinois a été surpris sur une route du centre-ville de Pointe-Noire le matin du mercredi 18 mars 2020, par le mauvais comportement de...

Copyright © 2020 ICI BRAZZA. Edité par Kair Group.

Aller à la barre d’outils