home Congo Congo : Près de 3000 victimes liées aux accidents de la route en 2014

Congo : Près de 3000 victimes liées aux accidents de la route en 2014

ccident cause de nombreuses victimes à Ngamakosso
Image d’archive

Le ministre d’Etat, ministre des transports et de l’aviation civile, M. Rodolphe Adada a déclaré, le 14 novembre dernier à Brazzaville, que le pays a enregistré en 2014, 2903 accidents corporels avec 2425 victimes dont 316 tués.

Cette annonce a été faite à l’occasion de la 4ème journée sur la sécurité routière instituée par l’Union Africaine et la journée de solidarité avec les victimes des accidents de la route, que l’Afrique a commémorée, le 15 novembre 2015 sur le thème «Halte à l’incivilité sur nos routes, pour moins d’accidents».

Le ministre de transports a, à cet effet, relevé que le nombre de victimes est en nette augmentation par rapport à celui de 2013 qui était de 1940 accidents corporels et 206 tués. Il a appelé les usagers de la route à redoubler d’effort dans la lutte contre les facteurs de risques liés à ces accidents, tout en signifiant que la plupart des accidents dus au facteur humain sont évitables.
Ces risques identifiés, souligne la déclaration du gouvernement, sont engendrés par la non-observation du code de la route. Parmi ceux-ci figurent les dépassements dangereux, les demi-tours intempestifs, la non-observation du panneau stop, l’excès de vitesse, le refus de priorité, le non-respect des passages pour piétons et la circulation en double file sur des chaussées à deux voies.
A ces facteurs de risques, indique le ministre des transports, il faut ajouter certains comportements inciviques, notamment la transformation des chaussées en décharges d’ordures, abandon sur la chaussée des véhicules en défaillance mécanique sans pré-signalisation, l’occupation anarchique des trottoirs aux fins d’installation des étals de commerçants et la transformation des trottoirs en débits de boissons.
A l’occasion de cette journée, le gouvernement congolais invite tous les acteurs à prendre conscience de la responsabilité qui est la leur. «Le renforcement de l’information routière, la promotion de l’éducation routière, la lutte contre les antivaleurs restent au centre de nos préoccupations», note-on dans la déclaration du gouvernement.
Selon le rapport de l’OMS, 90% des décès liés aux accidents de la route se produisent dans les pays à revenu faible ou intermédiaire. Les taux de mortalité les plus élevés sont constatés dans la région Afrique avec 26,6 décès pour 100 mille habitants, en majorité piétons, cyclistes et motocyclistes, rapporte M. Adada.

(ACI)

TAGS:
Photo du profil de Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils