Congo : Pour André Okombi-Salissa, il doit sa vie à des amis au sein du pouvoir

Congo : Pour André Okombi-Salissa, il doit sa vie à des amis au sein du pouvoir

Dans le magazine Afrique Education du mois de décembre 2016, André Okombi-Salissa, le président de la C.a.d.d qui vit aujourd’hui caché, raconte comment il aurait échappé à une arrestation, au plus fort moment de la crise post-électorale.

«Dès  le 4 avril 2016, ma résidence avait été prise d’assaut par des agents en uniforme et en armes qui, ne m’ayant pas trouvé, ont tout détruit. Des heures avant, des amis  au sein du pouvoir avaient cru bon de me sauver la vie et m’avaient signalé l’imminence d’une atteinte à mon intégrité physique. J’ai pris des précautions, je leur dois d’être en vie. De nombreux Congolais sont morts, en octobre 2015, dans le silence.

Des centaines de dépouilles n’ont pas été remises aux familles, pour dissimuler le crime. J’espère que cela intéressera, un jour, la justice congolaise», explique «Tout Bouge», dans cette interview.


No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils