Congo – Pool: Ban Ki-moon s’est entretenu au téléphone avec le président Sassou

Congo – Pool: Ban Ki-moon s’est entretenu au téléphone avec le président Sassou

Le président congolais Denis Sassou Nguesso et le secrétaire général, Ban Ki-moon

Le président congolais Denis Sassou Nguesso et le secrétaire général, Ban Ki-moon

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-Moon a exprimé mercredi sa vive préoccupation à Denis Sassou Nguesso, le président du Congo Brazzaville en ce qui concerne la situation sécuritaire dans la région du Pool (Sud de Brazzaville), soumise à des bombardements depuis des semaines. Les deux hommes ont eu un entretien téléphonique mercredi sur le sujet.

Lors d’un entretien téléphonique qu’il a eu mercredi avec le président de la République du Congo, Denis Sassou Nguesso, le Secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon a exprimé sa préoccupation sur ce qui se passe actuellement dans la région du Pool.

Ban Ki-moon a souligné à Denis Sassou N’Guesso, la nécessité d’un dialogue politique pour favoriser l’unité nationale à la suite des récentes élections, contestées par l’opposition.
Par ailleurs, le Secrétaire général de l’ONU a aussi remercié le Président congolais pour son engagement en République centrafricaine. Ban Ki-Moon a également laissé entendre qu’il attendait avec intérêt son soutien continu dans cette période post-transition.

M. Ban a souligné l’importance de l’engagement personnel du président Sassou N’Guesso et a réaffirmé la volonté de l’Organisation des Nations unies à soutenir le Gouvernement et le peuple de la République du Congo à cet égard.
La Région de Pool, où s’est retranché le Pasteur Ntoumi, est la cible des bombardements depuis l’attaque de Brazzaville attribuée aux Nindjas, des combattants à la solde de M. Ntoumi.

Ces bombardements ont provoqué des déplacements des populations qui ont abandonné leurs habitations pour se réfugier pour la plupart dans les forêts ou dans les localités voisines. Des organisations non gouvernementales ont dénoncé des morts et une situation catastrophique.

Mais le pouvoir de Brazzaville a interdit l’accès dans la Région à certaines organisations, pour, dit-on, raison de sécurité.


 


Tags assigned to this article:
Ban Ki-moonCongoPoolSassou

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils