Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
post
Filtrer par catégorie
À la une
Afrique
Angola
Art & Culture
Brazzaville
Cameroun
Can 2015
Can 2017
Centrafrique
Congo
Économie
Gabon
International
Les régions
Les voisins
Pointe Noire
Politique
RD Congo
Sport

Congo – Pointe Noire : Un pasteur au gnouf pour avoir révélé la double vie d’un colonel

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp

[GARD align=« center”]

Image d’illustration (archives) ©DR

Le pasteur Yves M, qui officie dans une église de réveil à Pointe-Noire, la capitale économique du Congo, n’avait pas voulu garder la révélation livrée par le saint esprit sur la double vie d’un colonel des forces armées congolaises (Fac). Pendant la séance de prières qu’il animait à leur domicile sur l’invitation de son épouse, il a affirmé que la source de leurs problèmes provenait du deuxième foyer du colonel. Fâché de voir la vérité étalée devant sa famille, l’officier a fait arrêter le pasteur qui se trouverait dans les geôles de la gendarmerie du quartier Mpita.

Selon cette révélation, le colonel avait une autre femme et deux enfants dont il cachait l’existence à la première. C’est cette deuxième femme qui s’activait par des pratiques fétichistes à semer le trouble dans son foyer officiel.

Depuis un moment, la relation entre le colonel et sa femme légitime avec laquelle, ils ont six enfants ne fonctionnait plus bien.

Fervente croyante, la femme avait confié à Dieu la solution. Elle avait pu convaincre son colonel de mari de participer à des séances de prières afin de reconduire la situation pour le bien des enfants.

[GARD align=« center”]

Ayant peu confiance aux pasteurs, dont la dignité est bafouée à cause de leur déviation de la bible, le colonel n’a opposé aucune objection.

Mais au cours de la prière, le pasteur et l’une des filles du colonel ont été emportés par la transe, et les deux ont au même moment, révélé sa double vie.

Alors que le pasteur a évité d’aller dans les détails, la fille l’a fait. La famille toute entière, a appris avoir des demi-frères et la maman, une co-épouse.

Fâché d’être découvert le colonel a fait stopper la prière et demandé au pasteur de s’en aller. Le lendemain, le colonel, accompagné de trois gendarmes ont interpellé le pasteur dans son église et l’ont placé en détention.

Germaine MAPANGA / Les Echos du Congo Brazzaville

[GARD align=« center”]

Laissez un commentaire