Congo : plusieurs quartiers de Pointe-Noire dans l’eau

plusieurs quartiers de Pointe-Noire dans l’eau

Des véhicules roulant sur les avenues inondées au centre-ville de Pointe-Noire

La grande pluie de la journée du 4 janvier qui s’est abattue dans la ville océane a occasionné plusieurs inondations dans la quasi-totalité des arrondissements.

Au centre-ville, par exemple, le tronçon de l’avenue allant de l’hôtel Elaïs jusqu’à l’avenue Mâ-Loango a été totalement débordé d’eau. Les quelques véhicules qui y passaient étaient comparables à une véritable course des hippopotames en train de blaguer au bord d’un fleuve. Les fonctionnaires travaillant dans les environs sont restés terrés dans leurs bureaux pendant près de quatre heures environ, avant que les eaux ne prennent peu à peu la direction de l’océan. « Nous sommes devenus des vrais aquatiques, et il faut le faire pour chercher des potentiels clients qui auraient des difficultés à sortir de leurs bureaux », a déclaré un chauffeur de taxi, passé non loin de la Radio-Congo-Pointe-Noire. Des caniveaux et des petites rues ont été débordés. Cela aura probablement des conséquences désastreuses, à en croire ceux qui partaient du centre-ville pour des quartiers populaires.

 

La population craint qu’une deuxième pluie du genre ne s’abatte sur la ville. Aucune  

grande artère de la ville n’est épargnée en temps de grande pluie,  y compris les ruisseaux et rivières qui n’ont jamais été curés de tout leur dépotoir. Les rivières comme Bakadila, Tchinouka, les tronçons de l’avenue Charles-De-Gaulle allant de la SNPC jusqu’à ENI-Congo et l’autre qui va du centre para-médical Jean-Joseph-Loukabou à l’amorce du rond-point de la République tout comme le tronçon de l’avenue Marien-Ngouabi qui va de l’arrêt Km4 jusqu’à l’amorce de la station-essence et le rond-point de Château-d’eau sont débordés par des eaux.

Il est certain que par endroit, cette pluie a du causer d’énormes dégâts matériels surtout que celle-ci a débuté vers 10 h et a continué de s’abattre jusqu’à tard dans l’après-midi. Dans certains quartiers, notamment comme Saint-Pierre, qui déjà par le passé a été victime des inondations lors des pluies pareilles, la psychose gagne certains habitants.

Faustin Akono

Adiac-Congo

Adiac-Congo

L’Agence d’information d’Afrique Centrale


Tags assigned to this article:
CongopluiePointe Noire

Related Articles

OA? est passA� la��argent collectA� par les mA�nages du quartier Bilolo A� Brazzaville?

Les habitants du quartier situA� derriA?re la��AcadA�mie militaire Marien Ngouabi, A� Bilolo, dans la��arrondissement 9 Djiri, ne sont pas contents.

Congo – Insolite : Son épouse infidèle se colle à un Sénégalais, il exige 2,5 millions pour les séparer

En percevant cette somme, le cocu avait le sentiment de s’être fait rembourser les dépenses de sa dot. Que pouvait-il

Les Brazzavillois se plaignent des « surcoûts » des communications téléphoniques

A Brazzaville, les abonnés dénoncent la mauvaise facturation sur les communications. Nombreux se disent désabusés, alors que l’autorité de régulation

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils