Congo : Plus de 14 morts suite à l’attaque d’un train de marchandises dans le département du Pool

Congo : Plus de 14 morts suite à l’attaque d’un train de marchandises dans le département du Pool

L’attaque d’un train marchandises par les ex-miliciens Ninjas, vendredi après midi, à la gare ferroviaire de Mindouli, à environ 200 km au sud de Brazzaville, a occasionné au moins 14 morts de source sécuritaire.

Les 14 morts sont en majorité des agents de la force publique congolaise qui convoyaient le train. Les ex-miliciens ont d’abord tiré sur le conducteur pour immobiliser le train et ensuite sur les agents de la force publique.

Les corps des victimes encore à Mindouli, sont sur le point d’être ramenés à Brazzaville par les sapeurs pompiers dépêchés samedi sur les lieux. Les assaillants ont mis le feu sur le train, avant de prendre la fuite. Une colonne de fumée noire se dégageant du train est perceptible dans la petite ville de Mindouli qui s’est vidée d’une partie de sa population, près de 15.000 habitants.

Cette attaque des ex-miliciens Ninjas est la deuxième, en l’espace de 72 heures. Dans la nuit de jeudi dernier, ils ont tiré sur un bus de transport en commun et sur une ambulance, entre les localités de Voula et Siassia, à environ 40 km au sud de Brazzaville, tuant trois personnes dont deux soldats des Forces Armées Congolaises (FAC).

Depuis avril dernier, la situation sécuritaire s’est dégradée dans le Département du Pool où les ex-miliciens Ninjas se sont repliés à la suite des violences dans la nuit du 3 au 4 avril 2016 dans les quartiers sud de Brazzaville.

Trois mandats d’arrêt ont même été émis contre le chef de ces ex-miliciens Ninjas, l’ancien rebelle congolais, le Pasteur Ntoumi et deux de ses proches.

Avec Xinhua


Tags assigned to this article:
Congoex-miliciens Ninjas

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils