home Brazzaville Congo : pénuries récurrentes du gaz domestique à Brazzaville

Congo : pénuries récurrentes du gaz domestique à Brazzaville

gaz butane au Congo
Image d’archive|DR

A Brazzaville, tout comme dans plusieurs localités du Congo, le gaz domestique se fait de plus en plus rare depuis quelques temps, ce qui pousse la plupart des ménagères à recourir au bois et au charbon de bois, a constaté Xinhua.

Cette situation agace les consommateurs, les obligeant à de longues fil d’attente et même à parcourir des distances à travers la ville à la recherche du produit rare.

A Faaki, principal distributeur du gaz à Brazzaville, un des responsables qui a requis l’anonymat a justifié cette pénurie la non circulation des trains marchandises entre Pointe-Noire (ville pétrolière) et la capitale à causes des dysfonctionnements du trafic en raison des violences post électorales enregistrées la semaine dernière dans les deux métropoles.

« Je suis fatigué de marcher sous le soleil à la recherche du gaz. J’ai fait plusieurs point de vente des arrondissements mais peine perdue », s’est indigné un consommateur visiblement désespéré.

La situation qui n’est pas nouveau inquiète plus d’un congolais au regard de l’importance de cette denrée qui a largement intégré les habitudes des populations qui utilisent beaucoup moins le bois de chauffe et le charbon de bois.

Devenu générale, la crise du gaz butane fait place à la surenchère au point où une bouteille de 12 kilos vendue à 6.700 Fcfa est passée à 9.500 Fcfa dans certaines officines.

Pour faire face à la demande de plus en plus croissante, la Société Congolaise des gaz et pétrole Liquefiés (GPL) effectue depuis l’an dernier les travaux de modernisation de son usine afin d’augmenter sa production à 200 tonnes par jour contre 35 tonnes actuellement.

(Xinhua)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils