home Congo Congo : Paulin Makaya présenté à la presse pour « assassinat, complicité d’évasion… » à la prison de Brazzaville

Congo : Paulin Makaya présenté à la presse pour « assassinat, complicité d’évasion… » à la prison de Brazzaville

Le procureur de la République, près le tribunal de grande instance de Brazzaville, André Gakala Oko, a présenté, le 5 janvier, un échantillon de présumés mentors de l’évasion des prisonniers de la Maison d’arrêt de Brazzaville, survenue le 29 décembre dernier, parmi lesquels, Paulin Makaya, le président de Uni pour le Congo (UPC), un parti de l’opposition. 

Au total six présumés instigateurs de cette fuite massive, présentés comme échantillon, ont été déférés auprès du Doyen des juges d’instruction.

Il s’agit, entre autres de Paulin Victor Makaya Koutimpa ; Florent Yimbou Bazolo ; Jean Kevin Makoundou ; François Otsala ; Morizio Ntélambila ; Grâce Odou et Léocia Mpala.

Ces détenus dont la plupart sont des jeunes, sont accusés pour plusieurs faits. Victor Paulin Makaya Koutimpa est inculpé d’atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat, assassinat, complicité d’évasion et complicité de détention illégale d’armes et munitions de guerre.

Florent Yimbou Bazolo et Jean Kevin Makoundou sont accusés de complicité d’atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat, complicité d’assassinat, complicité d’évasion et complicité de détention illégale d’armes et munitions de guerre.

François Otsala, Morizio Télambila, Grâce Odou et Léocia, quant à eux, sont accusés d’assassinat ; délit d’évasion ; complicité d’atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat et complicité de détention illégale d’armes et munitions de guerre.

Tous ces présumés instigateurs ont été indexés  au terme d’une enquête judiciaire ouverte au lendemain de cette évasion qui a coûté la vie à trois personnes. Une procédure pénale à leur encontre sera ouverte par le doyen des juges d’instruction.

« Il reviendra au doyen des juges d’instruction, dans le cadre de cette procédure, de procéder à l’interrogatoire des susnommés et de poser tous les actes utiles et nécessaires à la manifestation de la vérité dans le strict respect du principe de présomption d’innocence », a précisé le Procureur de la République dans sa déclaration.

Rappelons que Paulin Makaya, le plus âgé de tous les présumés instigateurs, purge actuellement une peine de deux ans d’emprisonnement ferme, plus une amende de 2,5 millions FCFA. Il était accusé, entre autres, de trouble à l’ordre public, pour avoir participé à la marche non autorisée contre le référendum constitutionnel du 25 octobre 2015, qui a occasionné des violences dans les quartiers sud de Brazzaville.

Les agents de la Maison d’arrêt félicités

Peu après la présentation de ces présumés instigateurs au doyen des juges d’instruction, le directeur général de l’administration pénitentiaire, le colonel Jean Blaise Komo, s’est entretenu avec le personnel de la Maison d’arrêt centrale de Brazzaville.

Il a saisi l’occasion pour féliciter leur courage et dynamisme, pour avoir repris le travail le lendemain, malgré le traumatisme subi.

« Le 29 décembre 2016, votre lieu de travail a été transformé en lieu de tirs, ce qui, incontestablement a affecté votre quiétude, votre tranquillité et votre sérénité. Malgré le danger auquel vous êtes exposés, vous avez fait montre de courage et d’abnégation, pour reprendre du service avec zèle le lendemain.  Face à cette atmosphère de peur et d’insécurité créée, je viens vous apporter mon soutien et mon réconfort », a-t-il souligné.

Firmin Oyé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils