Congo : Paul Marie Mpouele démissionne du poste de coordonnateur du FROCAD

Congo : Paul Marie Mpouele démissionne du poste de coordonnateur du FROCAD

Paul Marie Mpouele

Paul Marie Mpouele

Suspicions, intrigues et manoeuvres de positionnement ont, semble-t-il, conduit à la démission de Paul-Marie M’Pouele de la tête du Front pour le respect de l’ordre constitutionnel et l’alternance démocratique (FROCA), une plate-forme de l’opposition qu’il a quasiment créée et dirigée de main de maître depuis 2014. Dans une lettre adressée le 10 novembre 2015 aux présidents des partis membres du FROCAD et dont la rédaction de BrazzaPLUS a reçu copie, Paul-Marie M’pouele appelle au rassemblement et à l’unité de l’opposition. Une démission qui tombe hasardeusement au moment où une autre frange de cette opposition conduite par Marion Michel Manzimba s’apprête à mettre sur pied une autre coalition. Dans l’interview qu’il a accordée à BrazzaPLUS, Paul-Marie M’Pouele affiche sa détermination pour l’opposition, et explique la motivation de sa démission.

Pourquoi cette lettre de démission?

Je n’ai plus aimé le climat de suspicion qui s’est installé au sein du FROCAD. Je crois avoir fait mon devoir, même si je ne suis pas arrivé au top de mon potentiel.

Est-ce que vous n’avez pas souhaité vous libérer en attendant votre nomination comme ministre dans le prochain gouvernement?

Non, je ne suis dans aucun gouvernement. Cette rumeur est entretenue par mes détracteurs. Sassou N’Guesso ne nomme pas ses ministres sur Facebook. Mais je reste membre du FROCAD et coordonnateur du mouvement ‘Sauvons le Congo’. Je suis un des fondateurs du FROCAD. Il est incontestable qu’avec nous à la tête, l’opposition congolaise a retrouvé ses lettres de noblesse. Après un tel travail, il n’y a aucune raison de changer de camp.

Vous tenez à expliquer des choses, de quoi vous reprochez-vous?

Mon intervention est loin d’être une explication parce que je ne dois des explications à personne. Depuis que l’UPADS avait été renversée en 1997, j’ai toujours été à l’opposition. Pourtant je n’ai pas une situation sociale appréciable. Je suis donc à l’opposition par conviction et non par intérêt personnel.

Que répondez-vous à vos partisans qui disent que vous avez été fortement « Ngirisé » pendant les tristes événements du 20 et 21 octobre dernier?

D’abord mes partisans ne peuvent pas me soupçonner de quoi que ce soit parce que nous nous faisons confiance. Ceux qui redoutent mes amitiés avec telle ou telle personne expose en fait leur propre fragilité devant l’argent. J’ai mes convictions et je suis républicain. Je crois que toute personne qui prétend diriger notre pays doit avoir les capacités de rassembler ce qui est épars, rassembler les Congolais au-delà de leur diversité politique, culturelle et sociologique. Taxer quelqu’un de corrompu parce qu’il a des liens avec tel ou tel agent de l’État est idiot. Une telle dénégation de l’État m’étonne de la part de ceux qui ont participé à la construction de ce système inique qui nous broie aujourd’hui.

L’opposition congolaise est-elle seulement faite pour le sud? Pourquoi vous ne mobilisez pas au nord?

C’est au président de la République de comprendre qu’il ne peut pas diriger un pays ainsi divisé. Toute fuite en avant ne me parait pas être une solution crédible. On voit bien comment le Burundi s’enlise.

NB: Ci-dessous, lettre de démission

Par Arsène SEVERIN


Tags assigned to this article:
FrocadPaul-Marie Mpouelé

2 comments

Write a comment
  1. FUNGUI A NZOHA
    FUNGUI A NZOHA 13 novembre, 2015, 14:33

    Chers compatriotes Démocrates,
    La démission de Mr P. M. M’POUELE du FROCAD ne devrait surprendre personne et il ne peut aujourd’hui se targuer d’être  »Blanc comme niège ». Comment peut-il expliquer que les Congolais aient perdu leurs vies parce qu’ils ont cru à un idéal de Liberté républicaine et démocrate en défendant la vraie Constitution du Congo et qu’avant même d’en avoir fait le deuil, ce monsieur qui se dit Opposant intègre et déterminé se tape le luxe d’abandonner le navire au moment même où le lutte devient séduisante ssous prétexte qui règnerait, au sein de sa coallition une suspicion nourrie et entretenue par la simple rumeur. Peut-il expliquer aux Conglais les vraies motivations de ses déclarations à la télévision du PCT pour démander aux Conglais de cesser leur lutte et donner libre cours à la promulgation de l’acte fondamental qui fait du Congo un royaume sanguinaire?
    A mon humble avis de simple lettré, je peux jurer que ce monsieur n’hésitera pas une seule minute à accepter les propositions que lui feront, assûrement et inéluctablement, les roi et princes du nouveau royaume.
    Que ce cher monsieur arrête de penser que les Congolais n’ont pas perçu l’arbre qui cache la forêt car,  »une grande âme, disait le penseur Alain, est celle qui refuse de manger quand elle a faim, de boire quand elle a soif et de pleurer quand elle a mal ».
    Le fait d’abandonner le Front est une mimique qui n’a d’explication que dans la faiblesse et le manque de détermination pour une cause qui est pourtant NOBLE.
    Vive le Congo, vive la vraie Démocratie à laquelle aspire les Congolais de demain!

    Reply this comment
  2. sankara
    sankara 14 novembre, 2015, 14:34

    Mr fungui,
    il se peut que Mr Mpouelé ne soit blanc comme neige mais il serait bon que vous vous nous le démontriez en nous apportons les preuves et les militants qui sont morts ne le sont à cause de lui mais pour la défense de la démocratie que Mr mpouélé et bien d’autre d’ailleurs combattaient.
    Je ne connais pas personnellement Mr Mpouélé mais je peux mettre ma main à couper que le pouvoir en place est derrière sa démission en propageant une rumeur de corruption à son sujet tout en ayant corrompu les mêmes délateurs et vous conviendrez avec moi que le mouvement est infiltré par le haut.
    Il a démissionné de son poste de coordonnateur mais reste membre du FROCAD
    Seul l’avenir pourra nous donner raison ou pas

    Reply this comment

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils