Congo-Partis : La Fmc condamne l’idée de destituer son premier secrétaire

Le premier secrétaire, M. Juste Bernadin Gavet, nommé en fin mai 2013.

La Force montante congolaise (Fmc), un mouvement de jeunesse du Parti congolais du travail (Pct), a condamné, le 8 mai dernier à Brazzaville, la démarche entreprise par certains de ses membres depuis quelques semaines pour destituer le premier secrétaire, M. Juste Bernadin Gavet, nommé en fin mai 2013.«La Fmc dénonce les activités anarchiques menées pour détourner l’organisation de ses missions nobles. Par conséquent, les participants condamnent cette attitude irresponsable et séditieuse visant à discréditer la Force montante congolaise et à ternir l’image du Parti congolais du travail», a déclaré cette organisation au cours de l’Assemblée générale présidée par le secrétaire permanent du bureau politique du comité central du Pct, chargé de la Jeunesse, M. Fernand Sabaye.

Cette déclaration fait suite aux discours d’une frange de membres de la fédération du Fmc, dirigée par le secrétaire permanent chargé de l’économie, de l’emploi et des affaires sociales de ladite organisation, M. Donald Mobobola, visant à mettre en place une commission ad hoc de 13 personnes, en vue d’assurer «le redressement salutaire pour la préparation du Congrès de ladite fédération».

En raison de ces propos, la Fmc a appelé les dissidents au ressaisissement et demandé au comité central de prendre toutes les mesures pour rétablir l’ordre, la cohésion et la discipline au sein de l’organisation.

De même, elle a invité tous les membres, sur toute l’étendue du territoire national, à se démarquer de ce groupe de dissidents et de se mobiliser résolument derrière le Pct, en vue de relever le défi du développement du pays.

(ACI)

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
CongoFMCJuste Bernadin GavetPCT

Related Articles

Pose de la première pierre de construction du siège de l’Upads à Dolisie

  La première pierre de construction de l’immeuble devant abriter la Fondation PASCAL LISSOUBA et le siège de l’union Panafricaine

Congo: Il n’est pas question d’un nouveau mandat pour Sassou, affirme Moungalla

Trois jours après l’annonce d’un référendum sur une révision de la constitution, le ministre de la Communication du Congo-Brazzaville, Thierry

Congo : remue-ménage dans le cabinet présidentiel

Un décret du président de la République, Denis Sassou N’Guesso, publié, le 20 août dernier, dont notre rédaction a reçu

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils