Congo – Okombi : « Que monsieur Sassou comprenne, qu’il est en face d’un mur, mais en béton armé »

Congo – Okombi : « Que monsieur Sassou comprenne, qu’il est en face d’un mur, mais en béton armé »

André Okombi Salissa

Le Président de l’IDC, André Okombi Salissa|Capture d’écran

En dépit des vagues d’arrestations en son sein et des intimidations quotidiennes, l’opposition congolaise continue son combat «  » Pour un Congo débarrassé de la dictature « . C’est le message qu’a fait passer André Okombi Salissa hier après son élection comme président de l’IDC.

L’ancien collaborateur du Denis Sassou N’Guesso, ayant passé 15 ans au gouvernement, encore membre du PCT et en dissidence n’a pas usé de mots tendre pour qualifier la gouvernance de son ex mentor. « La barbarie et le gangsterisme que nous vivons aujourd’hui, est signe d’un bateau ivre naviguant dans des eaux troubles. L’abondance des biens ne nuisant pas dans leur conscience, sans honte et sans scrupule, ils gèrent le pays avec deux constitutions, mais, qui ni plus – ni moins, constitue en n’en point douté, la pire escroquerie du siècle entamé », déclare Okombi Salissa, s’adressant à ses amis de l’IDC. « Il serait urgent que monsieur Sassou Nguesso comprenne, qu’il est en face d’un mur, mais en beton armé. Le mur de Berlin est tombé sans coup férir », a t-il lancé d’un ton menaçant.

Un bilan catastrophique

Profitant de sa nouvelle fonction en tant que président de l’IDC, André Okombi Salissa a fait le bilan des 32 ans de Denis Sassou N’Guesso à la tête du pays de Marien, en oubliant sans doute d’évoquer sa part de responsabilité dans ce bilan chaotique.

« Monsieur Denis Sassou Nguesso a échoué largement en 32 ans de pouvoir sans limite. La lithanie de cet échec ne peut être exhaustive : chômage des jeunes, système éducatif délabré, tissu social en berne, le système sanitaire embryonnaire, sinon inexistant à certains endroits de notre pays, une économie avec une croissance atone, tirée par le seul fait du brut, dont les revenus sont d’ailleurs confisqués par un clan – Une agriculture inexistante qui fait que le pays vit à 99% des importations alimentaires – ce qui est un danger sanitaire pour notre population. Une administration publique qui manque de tout – Une force républicaine qui n’en est que de nom…Des institutions travaillant sous ordre… » a assené Okombi Salissa.

©Ruembochi

_________________________________________________________________________

LIRE AUSSI > Congo : L’IDC prête à affronter la présidentielle de 2016

 


Tags assigned to this article:
CongoOkombi SalissaSassou

2 comments

Write a comment
  1. omeyyade
    omeyyade 27 janvier, 2016, 16:47

    mercie pour ses infos que vs nous donner

    Reply this comment
  2. omeyyade
    omeyyade 27 janvier, 2016, 16:50

    mercie pour les infos que vous ns donner

    Reply this comment

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils