Congo : mise en production du gisement pétrolier Moho-Nord

Congo : mise en production du gisement pétrolier Moho-Nord

Le champ Moho Nord a été officiellement mis en service le 15 mai à Pointe-Noire, au cours d’une cérémonie solennelle organisée en présence du couple présidentiel et de plusieurs autres personnalités. Situé à 75km au large de Pointe-Noire, ce gisement est opéré par la société Total E&P Congo et ses partenaires, en l’occurrence Chevron et la Société nationale des pétroles du Congo (SNPC).

Moho Nord est le plus important projet pétrolier jamais réalisé en République du Congo. Vitrine de l’excellence opérationnelle du groupe Total E&P Congo en mer profonde, ce projet conforte la position de leader de cette société en Afrique. La mise en production de ce gisement constitue la troisième phase du développement du grand pôle Moho Bilondo qui devrait permettre au Congo de produire plus de 280 mille barils/jour en 2017 et d’atteindre en 2018 le pic de plus de 350 mille barils/jour.

« Cette mise en production intervient dans un contexte économique international difficile particulièrement pour l’industrie pétrolière.  Nonobstant cette conjoncture économique rude, la République du Congo doit impérativement en la matière  garder la maîtrise de son destin. Cette hausse de production devrait permettre  au Congo d’atténuer cette vague de la chute des cours du pétrole et augurer les lendemains meilleurs. Les niveaux d’investissements ont été importants et un impact direct et indirect en terme de contenu local dans la formation des jeunes, le transfert des technologies, la création des emplois et l’émergence des PME et PMU congolais, méritent ici d’être soulignés », a indiqué le ministre en charge des Hydrocarbures Jean-Marc Thystère Tchicaya.

Découvert il y a près de dix ans, le gisement Moho Nord représente un investissement géant de près de onze milliards de dollars, soit le plus grand projet de Total sur le continent africain. Ce champ devrait produire à terme quelque 140 mille barils/jour.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

« Ce projet n’a été rendu possible que grâce, aux multiples efforts déployés par  des hommes et des femmes de toutes les équipes qui ont permis ce succès. Plus d’une cinquante de millions d’heures de travail qui ont été nécessaires, les ingénieurs et les techniciens de plus de vingt nationalités, ont été mobilisés. Ce projet est aussi  symbolique de sa valeur sécuritaire, dans la conduite de celui-ci, les exigences de sécurité ont été appliquées par tous de manière exemplaire. Aucun accident grave n’a marqué le déroulement des opérations de ce projet, ainsi nous attendons maintenir cette vigilance à chaque instant sur l’ensemble de toutes les activités pour lesquelles la République du Congo a accordé sa confiance au groupe Total », a déclaré le PDG du groupe Total Patrick Pouyanné.

Le préfet de Pointe-Noire, Alexandre Honoré Paka a, quant à lui, salué le lancement de Moho Nord considéré comme une opportunité de solution face au chômage des jeunes. « Moho Nord est une activité qui non seulement va augmenter la production pétrolière de notre pays et générer les dividendes mais  aussi et surtout résoudre la question du chômage des jeunes qualifiés et celle de nombreux travailleurs du monde pétrolier et parapétrolier mis en chômage technique par certaines sociétés pour des raisons d’ajustement interne liées à la baisse drastique du coût de baril de pétrole », a-t-il dit.
 

Présent en République du Congo depuis une cinquantaine d’années, le groupe Total, est le premier producteur pétrolier du pays. Le développement de Moho Nord porte sur 45 puits forés dont 17 raccordés à une nouvelle plateforme à ancres tendues, la première de Total en Afrique. 17 autres sont raccordés à une nouvelle unité flottante de production baptisée Likouf, et 11 sont raccordés à l’unité de production existante Alima. Le pétrole extrait est traité sur Likouf avant d’être expédié par pipeline vers terminal de Djeno dont total est opérateur. 

 

Tags assigned to this article:
CongoMoho-NordTotal

1 comment

Write a comment
  1. #tag#
    #tag# 17 mai, 2017, 13:33

    En se fait de nouveau arnaqué, mon pauvre pays me fond en larme

    Reply this comment

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils