Connect with us

Hi, what are you looking for?

Ici Brazza
[GARD align=« center"]

Congo

Congo – Média: la presse congolaise pleure Laurent Botséké et François Olet

L’ancien journaliste à Radio et télévision nationales, Laurent Botséké ©DR

L’ancien journaliste à Radio et télévision nationales, Laurent Botséké , âgé de 77 ans, est mort le samedi 4 Janvier à Brazzaville, des suites d’une longue maladie. 

L’icône de la langue Lingala, l’une des deux langues nationales congolaises, avait été élevé en août 2010, au grade d’officier dans l’ordre du mérite congolais. Dès son jeune âge, il faisait partie de la chorale  » Les Piroguiers » de la basilique Sainte Anne du Congo qui avait animé en 1959 la messe de Noêl à la cathédrale de Reims en France. 

Journaliste « en langue lingala »

Formé au cours des années 70 dans les Écoles supérieures de journalisme de Pékin (Chine) et de Sofia (Bulgarie), Laurent Botseke finit par se spécialiser journaliste de langue lingala dès son arrivée au pays. Il a travaillé à Radio Congo, aux côtés de son mentor Henri Pangui et a traduit en langue lingala plusieurs textes dont la loi sur les partis politiques ; l’hymne national « La Congolaise » ; les comptes-rendus des conseils des ministres et les discours des différents chefs d’Etat congolais.

Sur le plan littéraire, il a rédigé :

– Un ouvrage intitulé “Mibeko Mya Kokoma Mpe Koloba Lingala” qui sert à vulgariser l’une des langues nationales du Congo et contribue à sauvegarder sa richesse. C’est un ouvrage de grammaire de 14 chapitres, paru à la librairie des Dépêches de Brazzaville. Il est particulièrement dédié aux journalistes, aux services des langues nationales ainsi qu’aux traducteurs dans les églises. Cet ouvrage aide également les étudiants, les chanteurs, et tous les locuteurs du lingala. Laurent Botseke est l’auteur de la version lingala de la Constitution de la République du Congo du 20 janvier 2002.

Admis à la retraite en 2003, Laurent Botseke a mis à profit son temps libre pour partager son expérience pour l’enrichissement de la carrière des jeunes journalistes en lingala. Il laisse en chantier son projet d’édition du dictionnaire français-lingala, dans lequel il est prévu un éventail de proverbes, de conjugaisons et de grammaire. Un projet qu’il n’a pu réaliser en raison de son état de santé.

Outre Laurent Botséké, les journalistes congolais pleurent également le technicien François Olet, ancien directeur du son à Radio et télévision nationales, décédé quasiment un peu plus tôt que Laurent Botséké.

Fortuné Ibara 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A LIRE SUR ICI BRAZZA

International

L’ancien président français Nicolas Sarkozy a annoncé dimanche son retrait de la vie politique après avoir reconnu sa défaite dès le premier tour de...

Pointe Noire

Cet incident s’est produit dans la soirée du samedi 11 avril, sur le tarmac de l’aéroport international de Pointe-Noire. Cet Airbus A330 d’Air France...

Congo

  Le général de division Guy Blanchard Okoî, chef d’état-major général des forces armées congolaises (FAC) a instruit et ordonné tout le commandement de...

Pointe Noire

Un Chinois a été surpris sur une route du centre-ville de Pointe-Noire le matin du mercredi 18 mars 2020, par le mauvais comportement de...

Copyright © 2020 ICI BRAZZA. Edité par Kair Group.

Aller à la barre d’outils