Connect with us

Hi, what are you looking for?

Ici Brazza
[GARD align=« center"]

Brazzaville

Congo : Mathias Dzon annonce sa candidature à l’élection présidentielle de 2016

De 1997 à 2002, Mathias Dzon a été ministre de l'Economie et des Finances. Aujourd'hui, il est dans l'opposition et préside l'ARD, l'Alliance pour la république et la démocratie

De 1997 à 2002, Mathias Dzon a été ministre de l’Economie et des Finances. Aujourd’hui, il est dans l’opposition et préside l’ARD, l’Alliance pour la république et la démocratie

À la faveur d’une conférence de presse qu’elle a animée le 20 mars à Brazzaville, l’Alliance pour la République et la démocratie (ARD), plateforme de l’opposition congolaise regroupant une dizaine de partis politiques, a annoncé la candidature du président de l’Union patriotique pour le renouveau national (UPRN), Mathias Dzon à l’élection présidentielle de 2016.

Répondant à une certaine opinion qui affirme que le président de l’ARD propose que le dialogue débouche sur la formation d’un gouvernement de transition parce qu’il ambitionne de devenir Premier ministre, cette alliance a rétorqué que  Mathias Dzon ne sera pas ministre dans un quelconque gouvernement de transition. Au contraire, il sera candidat à l’élection présidentielle de 2016.

Comme exigences : la convocation, avant la fin de mars 2015, d’un vrai dialogue politique national pour élaborer et adopter les nouvelles règles de la gouvernance électorale et asseoir les modalités   d’une alternance démocratique apaisée et consensuelle en 2016. 

Pour y arriver, l’ARD exige l’élaboration d’un chronogramme rigoureux et réaliste de l’ensemble des opérations pré-électorales, électorales et post-électorales, l’adoption d’une nouvelle loi électorale retirant au ministère de l’Intérieur et de l’administration territoriale, la compétence de la réalisation des actes préparatoires des élections ; l’institution d’une nouvelle commission nationale d’organisation des élections véritablement indépendantes dotée de la personnalité juridique et chargée de toutes les opérations électorales. « Les règles de la nouvelle gouvernance électorale ne peuvent être ni initiées ni exécutées par le gouvernement actuel, moins encore votées par le Parlement actuel »

© Adiac-Congo

1 Comment

1 Comment

  1. Mbakoulou garcia

    21 mars 2015 at 17 05 45 03453

    Je veux recevoir des infos en temps rée.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A LIRE SUR ICI BRAZZA

International

L’ancien président français Nicolas Sarkozy a annoncé dimanche son retrait de la vie politique après avoir reconnu sa défaite dès le premier tour de...

Pointe Noire

  Cet incident s’est produit dans la soirée du samedi 11 avril, sur le tarmac de l’aéroport international de Pointe-Noire. Cet Airbus A330 d’Air...

Congo

  Le général de division Guy Blanchard Okoî, chef d’état-major général des forces armées congolaises (FAC) a instruit et ordonné tout le commandement de...

Pointe Noire

Un Chinois a été surpris sur une route du centre-ville de Pointe-Noire le matin du mercredi 18 mars 2020, par le mauvais comportement de...

Copyright © 2020 ICI BRAZZA. Edité par Kair Group.

Aller à la barre d’outils