Congo – Makabana : Les travailleurs de Foralac en colère prennent en otage deux portes-chars pour réclamer leurs salaires

Congo – Makabana : Les travailleurs de Foralac en colère prennent en otage deux portes-chars pour réclamer leurs salaires

La compagnie forestière Foralac de Makabana dans le Niari (sud) est sérieusement en difficulté financièrement. Les travailleurs en colère ont brulé des pneus aux alentours de l’usine et même ont pris en otage deux portes-chars pour réclamer des arrières de payements de leurs salaires.

Foralac ne paye pas ses travailleurs de Makabana depuis quinze (15) mois.

On se demande bien pourquoi ces travailleurs auraient attendu plus d’un an pour protester et se mettre en grève.

Pour faire évoluer la situation, ils ont saisi l’inspection du travail du Niari dont un représentant est venu constater la situation.

Les employés de Foralac espèrent ne pas avoir à attendre aussi longtemps pour que leur situation soit régularisée.

Germaine Mapanga 

 Les Echos du Congo Brazzaville

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
CongoMakaban

Related Articles

Congo : une « marche pour la parité » à l’occasion de la célébration de la Fête internationale de la femme

Plus de 20.000 femmes de tous les horizons, vont participer mercredi à une grande marche dite « marche pour la parité »,

Congo : victime des réseaux sociaux, Guy Mbouala se lâche

Le président d’honneur de l’Amicale Internationale Nouvelle vision du Congo fait le buzz dans les réseaux sociaux au Congo. Certaines

Congo: les autorités misent sur la formation pour diversifier l’économie

Le Premier ministre, chef du gouvernement, Clément Mouamba a présenté aux députés le 16 novembre à Brazzaville, le programme d’action

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils