Congo – Makabana : Les travailleurs de Foralac en colère prennent en otage deux portes-chars pour réclamer leurs salaires

Congo – Makabana : Les travailleurs de Foralac en colère prennent en otage deux portes-chars pour réclamer leurs salaires

La compagnie forestière Foralac de Makabana dans le Niari (sud) est sérieusement en difficulté financièrement. Les travailleurs en colère ont brulé des pneus aux alentours de l’usine et même ont pris en otage deux portes-chars pour réclamer des arrières de payements de leurs salaires.

Foralac ne paye pas ses travailleurs de Makabana depuis quinze (15) mois.

On se demande bien pourquoi ces travailleurs auraient attendu plus d’un an pour protester et se mettre en grève.

Pour faire évoluer la situation, ils ont saisi l’inspection du travail du Niari dont un représentant est venu constater la situation.

Les employés de Foralac espèrent ne pas avoir à attendre aussi longtemps pour que leur situation soit régularisée.

Germaine Mapanga 

 Les Echos du Congo Brazzaville

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
CongoMakaban

Related Articles

Ambassade du Congo en France : le parcours de combattant pour obtenir un visa

Disposer aujourd’hui du sésame d’entrée à Brazzaville relève d’un parcours de combattant pour les Congolais naturalisés ainsi que pour des

Congo: candidat à la présidentielle, le général Jean-Marie Mokoko entend relever le défi

Le général Jean-Marie Michel Mokoko sera candidat à la présidentielle du 20 mars au Congo-Brazzaville en tant qu’indépendant. Il l’a

Ngampoko, un quartier de Brazzaville enclavé en matière de téléphonie mobile

Les habitants de Ngampoko, un quartier de Madibou, le huitième arrondissement de Brazzaville, se demandent si les sociétés de téléphonie

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils