Congo – Makabana : Le tireur présumé des coups de feu interpellé

Un AK 47

Image d’archive|DR

Edmond Mbama, de nationalité congolaise, auteur présumé des tirs à l’arme automatique de type PMAK au quartier 08 à Makabana dans le département du Niari le 16 septembre dernier, a été interpellé hier vers 6 h par la gendarmerie. Le jeune chasseur séjournait alors chez une tierce personne.

Un important dispositif de gendarmerie de la ville de Makabana a été mobilisé pour arrêter cet homme de 40 ans, qui n’a pas opposé de résistance.

Il a été placé en garde à vue à la gendarmerie de Makabana.

L’arme n’a pas encore été retrouvée

Pour rappel, le samedi 16 septembre dernier dans la matinée, plusieurs coups de feu ont été entendus, à quelques minutes d’intervalle, au quartier 08 à Makabana.

Les habitants qui se trouvaient dans le quartier et dans les rues avoisinantes ont immédiatement pris la fuite. En état de choc, une dame sexagénaire a même dû être hospitalisée.

Des gendarmes sont rapidement intervenus sur place, mais l’auteur présumé des faits avait pris la fuite. Les lieux ont été fouillés au peigne fin, ce qui a permis de retrouver les douilles des munitions.

Un gendarme a confirmé qu’il s’agissait de balles, tirées par une arme automatique de guerre de type mitrailleuse Kalachnikov, plus connue sous le nom de PMAK.

Il risque de lourdes peines de prison, pour port d’arme, mais aussi pour menace par geste voire pour fausse menace d’attentat.

Germaine Mapanga
Avec Lesechos

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
Congocoups de feuMakabana

Related Articles

Congo – Santé : le professeur Zhou et Daniel Kaya-Kaya entre les mains de la Gendarmerie

Lors du lancement de l’opération de fermeture des centres médicaux illégaux, le 13 du mois en cours, la structure sanitaire

Congo – CFCO : les passagers du train Gazelle en colère contre les cheminots

Les voyageurs prévus pour le train Gazelle du samedi 4 juin, en partance de Brazzaville pour Pointe-Noire, du reste annulé,

Congo : André Okombi Salissa se plaint d’être «embastillé» chez lui

Selon R.f.i, dans ses journaux du 22 juin dernier, depuis l’inculpation du général Mokoko, pour «atteinte à la sûreté de

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils