Congo – L’UPADS demande la libération des prisonniers politiques

Congo – L’UPADS demande la libération des prisonniers politiques

L’Union panafricaine pour la démocratie sociale (UPADS), principal parti de l’opposition congolaise, a demandé, à l’issue de son conseil national, tard dans la nuit de dimanche 31 juillet à Dolisie (troisième ville du pays, au sud), la libération des prisonniers politiques.

« Nous demandons au Président de la République d’ordonner la libération sans conditions de tous les prisonniers politiques, l’amnistie générale et le retour de tous les exilés politiques au Congo », a recommandé l’UPADS à la clôture de son conseil.

Le parti considère comme prisonniers politiques le candidat malheureux à la présidentielle anticipée du 20 mars 2016, le Général Jean Marie Michel Mokoko, détenu à la maison d’arrêt de Brazzaville et accusé d’ «atteinte à la sûreté de l’Etat… ».

Il s’agit aussi du président du parti de l’opposition « Unis pour le Congo » (UPC), Paulin Makaya, condamné récemment à deux ans d’emprisonnement ferme et une amende de 2,5 millions de FCFA pour « incitation aux troubles à l’ordre public et à l’insurrection pour une marche pacifique, mais non autorisée d’octobre 2015 à Brazzaville, contre le référendum constitutionnel.

L’UPADS dénonce et condamne également « la violation répétée des droits et des libertés fondamentales des paisibles citoyens, les arrestations arbitraires dont sont victimes les paisibles citoyens et les leaders politiques de l’opposition avant, pendant et après l’élection présidentielle anticipée du 20 mars 2016 ».

Par ailleurs les leaders de ce parti de l’opposition appellent à « la décrispation du paysage politique » et à « la consolidation de la cohésion nationale ».

Cette deuxième session du conseil national de l’UPADS a enregistré la participation de 269 membres qui ont planché sur le thème : « Dans l’unité et la cohésion, consolidons les position de notre parti(UPADS) ».


Tags assigned to this article:
CongoUPADS

1 comment

Write a comment
  1. JDM
    JDM 3 août, 2016, 00:49

    Je ne sais pas si l’auteur de ce texte a sommeil la nuit, comment faire la propagande d’un criminel, pilleur et voleur et avoir sa conscience tranquille pendant que des innocents tombent sous balles de ce monsieur dans le Pool? Pour de miette d’argent certains sont prêts a vendre jusqu’aux âmes leurs parents. Qui est réellement le candidat malheureux de la dernière élection? Tout monde sait que cet assassin n’a pas atteindre les 10 % des voix. Ne prenez pas les Congolais pour des imbéciles.

    Reply this comment

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils