home Congo, Politique Congo: l’opposition qualifie l’élection présidentielle anticipée d’illégale

Congo: l’opposition qualifie l’élection présidentielle anticipée d’illégale

Les dirigeants de l’opposition regroupée au sein l’IDC (Initiative pour la démocratie au Congo) et le FROCAD (Front républicain pour le respect de l’ordre constitutionnel et l’alternance démocratique) ont dénoncé, samedi
Les dirigeants de l’opposition regroupée au sein l’IDC (Initiative pour la démocratie au Congo) et le FROCAD (Front républicain pour le respect de l’ordre constitutionnel et l’alternance démocratique) ont dénoncé, samedi

Les dirigeants de l’opposition regroupée au sein l’IDC (Initiative pour la démocratie au Congo) et le FROCAD (Front républicain pour le respect de l’ordre constitutionnel et l’alternance démocratique) ont dénoncé, samedi, à Brazzaville la volonté du président Denis Sassou N’Guesso d’organiser la présidentielle au premier trimestre 2016 au lieu de juillet, relevant son caractère « illégal » et posant dans la foulée des préalables à leur participation à ce scrutin.

 
Les dirigeants des plateformes FROCAD-IDC que sont Pascal Tsaty Mabiala, Guy Brice Parfait Kolélas, André Okombi Salissa, Charles Zacharie Bowao, Dzon Mathias, Clément Miérassa, Claudine Munari et autres ont au cours d’un meeting en salle, proclamé « d’illégale l’élection présidentielle anticipée annoncé par le président pour le premier trimestre 2016 ».
 
Cependant pour garantir la paix dans le pays , ils conditionnent leur participation à un consensus sur les critères universels de préparation, d’organisation et de tenue d’un scrutin, ainsi que la proclamation des résultats.
 
Il s’agit d’ « une commission électorale dont l’indépendance est reconnue par tous, un fichier électoral fiable, préalablement expertisé avec le concours de services de l’IFES et de l’OIF, et accepté par tous, des cartes d’électeurs biométriques, l’identification des électeurs et le bulletin unique ».
 
Le FROCAD et l’IDC demandent à leurs militants et sympathisants qui selon, eux constituent « la nouvelle majorité républicaine effective dans le pays, ainsi que toutes les forces vives de la Nation, de préserver le sens de responsabilité (…) et de rester mobiliser afin d’empêcher la tenue de l’élection présidentielle anticipée que se propose d’organiser Denis Sassou N’Guesso, si ces préalables ne sont pas respectés ».
 
Sur la multiplicité des leaders au sein de cette opposition, le FROCAD –IDC, affirme que « quoique nombreux nous sommes unis, c’est notre richesse. Le moment venu dans l’union nous déciderons de ce qu’il faut faire ».
 
« Dans la situation de l’immobilisme et de la précipitation que l’on a imprimé dans le pays, l’idéale, serait de s’assoir de discuter, négocier pour arriver à la tenue d’une élection transparente acceptable par tous », souhaitent les dirigeants des plateformes FROCAD-IDC.
 
Par l’APA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils