Congo : l’opposition exige la libération du général Mokoko et réitère son appel au dialogue

Congo : l’opposition exige la libération du général Mokoko et réitère son appel au dialogue

Le conseil des présidents de l’Initiative pour la démocratie au Congo (IDC), plateforme de l’opposition, a appelé vendredi à Brazzaville à la libération sans condition du général Jean-Marie Michel Mokoko et à la tenue d’un dialogue politique « sans exclusive ».

« Dans un esprit de réconciliation républicaine, l’IDC exige du pouvoir de (…) libérer sans autre forme de procès le candidat à l’élection présidentielle Jean-Marie Michel Mokoko et tous les dirigeants de l’opposition et autres compatriotes arbitrairement détenus », a déclaré le président par intérim de ce conseil des présidents, René Serge Blanchard Oba, lors d’une conférence de presse.

L’IDC exige également la levée de l’état de siège « illégal » dans le département du Pool (sud) ainsi que la levée de l’interdiction de libre circulation des dirigeants de l’opposition républicaine. M. Blanchard Oba a en outre réitéré l’appel de la plateforme à la tenue d’un dialogue politique « sans exclusive » sous l’égide de la communauté internationale afin notamment de « débattre de la gouvernance électorale parce qu’il en va de l’intérêt du pays ».

Candidat à la présidentielle du 20 mars dernier, le général Mokoko a été inculpé le 16 juin pour « atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat » et « détention illégale d’armes et munitions de guerre ».

A l’issue d’une audience tenue le 11 août, la chambre d’accusation de la cour d’appel de Brazzaville a renvoyé au 16 août prochain l’audience concernant la demande de mise en liberté provisoire du général Mokoko, formulée par ses avocats.


1 comment

Write a comment
  1. chriswadolce
    chriswadolce 14 août, 2016, 19:27

    Wi le president mokoko doi libere total ma

    Reply this comment

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils