Congo : L’impact du gisement Moho-Nord est nul sur l’économie nationale

Congo : L’impact du gisement Moho-Nord est nul sur l’économie nationale

Après le lancement officiel de l’exploitation du gisement Moho-Nord, situé au large de Pointe-Noire, les Congolais s’attendent à une légère embellie de l’économie nationale, très dépendante des cours du baril de pétrole. Dans la pratique, rien de cela ne s’est produit, pour le moment.

Pour s’en défendre, les décideurs publics ont servi aux Congolais la thèse du baril de pétrole dont le prix ne s’améliore pas. Des investigations menées auprès des cadres nationaux patriotes experts en la matière et les dirigeants des sociétés pétrolières, il ressort que la société Total aurait fait une proposition aux autorités nationales de vendre les cargaisons de pétrole revenant à l’Etat congolais à 47 dollars américains.

Pour ce service, Total retiendrait une décote de 3 dollars sur un prix de 50 dollars le baril. Malheureusement, la partie congolaise a décliné l’offre, en exigeant de récupérer les cargaisons qui reviennent à l’Etat congolais, afin de les confier à des traders qui, comme les fonds vautours, sont à l’affut de telles occasions, pour se faire des super profits.

En recourant au trader, la décote varie de 7 à 10 dollars américains. Ainsi, pour un baril vendu à 50 dollars américains, le trader remet à l’Etat congolais entre 40 et 43 dollars américains. Pourquoi refuse-t-on la proposition de Total? That is the question.


Tags assigned to this article:
CongoMoho-NordTotal

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils