home Congo, Économie Congo : Les « West-Af » en fête de Tabaski, le commerce perturbé à Brazzaville et Pointe-Noire

Congo : Les « West-Af » en fête de Tabaski, le commerce perturbé à Brazzaville et Pointe-Noire

Les Congolais ont constaté le 12 septembre la fermeture de commerces  tenus, pour la plupart, par des commerçants ouest africains (West-Af) qui célèbrent ce jour la fête de Tabaski ou l’Aïd al-Adha, selon la tradition musulmane. Les populations ont été perturbées dans leurs courses de ce matin.

Dès les premières heures de la matinée, tous les musulmans étaient habillés en tenue traditionnelle Bazin. Ils se dirigeaient avec une natte à la main vers les mosquées pour une prière marquant la fête du sacrifice. Une scène qui ne devrait pas étonner les Brazzavillois et les Ponténegrins si les boutiques n’étaient pas fermées.

Les commerces et échoppes aux abords du grand marché de Pointe-Noire, le marché de Fonds Tiétié et d’autres commerces le long de grandes artères telle que l’avenue de l’Indépendance sont restés fermés une bonne partie de la matinée. A Brazzaville, la même scène a été observée le long de l’avenue de La Paix où les commerçants ouest africains ont implanté leurs commerces. Boutiques et galeries ont également été scellées au marché Total ou à Ouenzé, considérés comme les grands centres commerciaux dans la capitale.

Certains commerçants ont commencé à ouvrir leurs boutiques, mais pas pour longtemps, ont-ils prévenu. L’après-midi devrait être un moment festif en famille. C’est la fête du mouton. Après ce repas de famille, plusieurs parents ont prévu promener leurs enfants à travers la ville. Ce qui ne devrait pas leur permettre d’ouvrir leurs magasins.

Les musulmans ont encore prouvé qu’ils tiennent le commerce dans les principales villes du Congo. Le vestimentaire, l’alimentation, la quincaillerie et l’électroménager sont pour la plupart entre leurs mains. Le fait d’aller prier ce matin, toutes les courses ont été profondément perturbées. Certaines ménagères ont dû ajourner leurs achats.

La fête de Tabaski a lieu le 10 du mois de  Dhou al-hijja, le dernier mois du calendrier musulman , après waqfat Arafa, ou station sur le mont Arafat. Elle marque chaque année la fin du Hajj. Cette fête commémore la soumission d’Ibrahim  (Abraham dans la tradition juive) à son Dieu, symbolisée par l’épisode où il accepte d’égorger, sur l’ordre de Dieu, son unique fils Ismaël .

© Vox Congo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils