Congo : Les recettes pétrolières sont désormais numérisées

pétrole

Une plateforme offshore d’exploitation de pétrole. © Getty Images/HeliRy

Les sociétés pétrolières feront désormais leurs déclarations en ligne au moyen du Système de suivi des paiements des créances de l’Etat (Syspace). Le nouveau dispositif a été mis en service, le 4 février à Brazzaville, par le ministre des Finances et du budget, Calixte Nganongo.

Développé depuis deux ans par une équipe d’informaticiens congolais, le Syspace est censé interconnecter les différentes administrations impliquées dans la collecte des créances de l’Etat. Les ressources naturelles représentent plus de 85% des recettes budgétaires du pays. Après le secteur pétrolier, le dispositif va s’étendre aux industries du bois puis aux sociétés minières.

La réforme concerne, en effet, les quarante-deux champs pétroliers en production, y compris le nouveau puits de Moho Nord. La plate-forme sert d’outil d’alerte pour l’administration fiscale, explique l’un des concepteurs de l’application, puisqu’elle enregistre l’ensemble des opérations dans une base des données. « Le système peut prévenir en cas de non-paiement en fonction des informations emmagasinées », précise Ted Galou-Sou, directeur des ressources naturelles au ministère des Finances. 

Pour le gouvernement, cette plate-forme vient combler un vide dans la gestion des deniers publics et constitue un maillon essentiel dans la chaîne budgétaire. « Le Syspace apportera, à n’en point douter, un vent de modernisation de la gestion financière en République du Congo. Il a pour ambition la traçabilité et la sécurisation des recettes, d’une part, et l’optimisation de l’exécution des dépenses budgétaires, d’autre part », a déclaré Calixte Nganongo.

La mise en service de cet outil intervient dans un contexte de crise économique provoquée par la baisse des prix du baril du pétrole. L’exécutif qui mise sur les revenus hors pétrole s’est engagé dans un programme de réformes des régies financières. Présent à la cérémonie du lancement du nouveau dispositif, le ministre des Hydrocarbures, Jean-Marc Thystère Tchicaya, appelle ses partenaires pétroliers à « jouer » le jeu en toute transparence.

Les autorités veulent réviser l’accord avec les entreprises exerçant dans le secteur. « Il est important d’instaurer ce suivi. Avec les sociétés pétrolières, nous travaillons à l’optimisation des ressources avec un meilleur équilibre au niveau des partenariats. Nous sommes en train de réviser un certain nombre de conventions ainsi que des contrats de partage de production », a assuré Jean-Marc Thystère Tchicaya. 

Fiacre Kombo

Adiac-Congo

Adiac-Congo

L’Agence d’information d’Afrique Centrale


Tags assigned to this article:
Congopétrolerecettes pétrolières

Related Articles

Congo Brazzaville : Le coût élevé de la dot fait toujours débat

Au Congo Brazzaville, le Code de la Famille fixe la dot à 50 000 Fcfa (75 € environ). Mais, certains parents exigent parfois

Cuba : un étudiant congolais porté disparu

En première année de médecine à l’École latino-américaine de la médecine de La Havane (ELAM), Loïc Junior Niombo a été

Congo : inauguration d’un barrage construit avec l’aide de la Chine

Le président de la République du Congo, Denis Sassou N’Guesso, a inauguré lundi à Liouesso, à plus de 800km au

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils