Congo : les opérateurs économiques réclament 800 milliards FCFA impayés

Congo : les opérateurs économiques réclament 800 milliards FCFA impayés

Vue du centre-ville de Brazzaville|DR

Vue du centre-ville de Brazzaville|DR

Réunis en assemblée générale le 10 décembre, les opérateurs économiques du Congo sont revenus à la charge. Ces investisseurs nationaux qui se disent lésés, exigent du gouvernement le paiement dans un délais raisonnable, de leur dette estimée à environ 800 milliards FCFA, cumulée depuis plus d’une décennie, ainsi que l’apurement de celle occasionnée par les différentes guerres que le pays a connues.

Deux principaux sujets ont dominé les débats au cours de cette assemblée générale, convoquée par l’Union nationale des opérateurs économiques du Congo (Unoc), que dirige Hel-Hadj Djibril Abdoulaye Bopaka. En priorité, les hommes d’affaires congolais ont planché sur cette question qui fâche. Celle de la dette intérieure et commerciale, d’un montant de 800 milliards FCFA, que l’Etat peine à solder depuis près de 15 ans déjà. Plus de quatre milles entrepreneurs sont concernées par cette dette intérieure.

« Nous demandons au gouvernement de payer immédiatement notre dette de 800 milliards que nous réclamons depuis près de 15 ans. Nous avons résolu de la réclamer pacifiquement, pour éviter de troubler la paix dans le pays », souligne le président de l’Unoc, El Hadj-Abdoulaye Djibril Bopaka, qui a coordonné la réunion. De même, ces opérateurs exigent l’apurement total de 324 milliards FCFA, dus au sinistre de leurs entreprises, causé par des guerres civiles à répétition, que le pays a connues dans les années 1993-1997 et 1998. Les investisseurs congolais, qui fustigient la léthargie du gouvernement à résoudre cette question, dénoncent par ailleurs, le fait que l’Etat congolais fait plus confiance aux investisseurs étrangers qu’à eux.

Abordant le point sur le transport, l’Unoc dit avoir sélectionné, à la demande du gouvernement, onze sociétés congolaises devront renforcer le secteur dans l’hinterland, en vue de rentabiliser l’ensemble des routes construites dans tout le pays.

Firmin Oyé

Tags assigned to this article:
Congoopérateurs économiques

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils