Congo : les Nations unies à la recherche de 20 millions de dollars pour une assistance d’urgence aux déplacées du Pool

Congo : les Nations unies à la recherche de 20 millions de dollars pour une assistance d’urgence aux déplacées du Pool

Les Nations unies ont indiqué vendredi dans un communiqué, avoir besoin en urgence de 20 millions de dollars afin d’apporter une assistance humanitaire d’urgence aux personnes déplacées suite aux troubles sécuritaires dans le département du Pool.

« Il est nécessaire de mobiliser urgemment des ressources supplémentaires permettant de garantir une meilleure assistance humanitaire et sanitaire aux personnes déplacées. Pour continuer à fournir une assistance humanitaire d’urgence dans les six prochains mois, les Nations unies ont immédiatement besoin de 20.657.345 dollars », indique ce communiqué dont Xinhua a eu copie.

Le nombre des populations déplacées est estimé actuellement à 24.404 dans le Pool, 28.535 dans la Bouenza et 28.090 à Brazzaville, selon ce document.

Les agences du système onusien ont exprimé ce besoin en financement à l’issue d’une enquête sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle, menée du 11 au 18 mai dernier, auprès d’une partie des déplacés dans certaines localités accessibles du Pool ainsi que dans d’autres localités du département voisin de la Bouenza ayant accueilli les déplacés.

Organisée par le gouvernement congolais en partenariat avec les agences des Nations unies et une organisation non gouvernementale, cette enquête dont les résultats ont été jugés « alarmants », révèle que le nombre de personnes déplacées à cause des troubles dans le département du Pool a été multiplié par six en moins d’un an, passant de 12.986 personnes en juin 2016 à 81.000 personnes en mai 2017.

« Dans les zones non accessibles et qui n’ont pas encore fait l’objet d’une évaluation similaire, on peut craindre que la situation alimentaire et nutritionnelle soit encore plus difficile. Le nombre de personnes déplacées ne cesse de croître et leurs conditions de vie se dégradent davantage », souligne le communiqué.

« Les ménages déplacés font face à de grandes difficultés d’accès à la nourriture et aux besoins élémentaires de base de tout genre. Cette situation traduit un risque élevé de mortalité parmi les enfants qui doit être atténué par une assistance alimentaire et nutritionnelle urgente », conclut ce document.

Le département du Pool est secoué depuis plus d’une année par des troubles sécuritaires provoqués par de combats qui opposent depuis avril 2016, les forces gouvernementales aux miliciens ninjas de Frederick Bintsamou alias Pasteur Ntoumi. En dehors des déplacés, ces combats ont déjà fait des dizaines de victimes tant civils que militaires.

Avec Xinhua


Tags assigned to this article:
CongoOnuPool

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils