Connect with us

Hi, what are you looking for?

Ici Brazza
[GARD align=« center"]

Politique

Congo : les ministres divisés pour des intérêts crypto personnels

La nouvelle équipe gouvernementale au Congo (Brazzaville) est divisée par les querelles de leadership et aussi de conflits de compétences. Pourtant le candidat Denis Sassou Nguesso, une fois réélu avait souhaité voir enfin une cohésion dans son gouvernement teinté de renouveau et d’ouverture.

Dans la course à celui qui aura droit de s’assoir à la table du roi, les ministres oublient carrément l’intérêt de ceux pour qui ils sont en réalité au travail, c’est à dire, le Peuple congolais. Tout est fait pour plaire au Président Sassou Nguesso et surtout si pour cela, on doit écraser d’autres membres du gouvernement.

Bouya contre Akouala, la guerre sans fin ?

Cette guéguerre qui demeure toujours latente, on observe une forte opposition entre deux membres influents du gouvernement et aussi du bureau politique du Parti Congolais du Travail (PCT). Ces frères ennemis sont Jean Jacques Bouya, ministre des grands travaux et Alain Akouala Atipaut, ministre des zones économiques spéciales (ZES).

En effet, peu sont ceux qui croient en l’efficacité du ministère des ZES. Dans le microcosme politique congolais, bon nombre de personnes osent avancer que l’on serait face à « Ministre de façade » mieux encore « un Ministre à titre honorifique, qui n’a pas les moyens de sa politique. »

Pourtant, ce n’est pas sans effort que le ministre Akouala multiplie les déplacements à l’étranger (surtout en Chine) afin d’attirer des investisseurs et aussi de permettre la visibilité de son département ministériel au niveau international. Mais, pour réussir dans sa mission l’enfant de Poto-Poto doit faire face à la dureté de la vie politique.

A la tête d’un ministère sous-tutelle financière, toutes les démarches financières entreprises par Alain Akouala afin de concrétiser la feuille de route donnée par le Président de la République sont bloquées par le tout puissant Ministre et neveu du Président de la République, Jean Jacques Bouya qui, jusqu’à présent ne cesse de tergiverser sur l’affection du ligne budgétaire destinée à son collègue.

Pour causer préjudice au nouveau département ministériel d’Alain Akouala, Jean-Jacques Bouya aurait profité des différends qu’ils ont eus dans le passé pour lui rendre la monnaie de sa pièce.

Alors quoi de plus facile pour Jean Jacques Bouya de se servir de son titre et de son emplacement géostratégique au près du Président Sassou pour barrer la route à Akouala, l’empêchant ainsi de réaliser son programme d’activité et d’arriver à son objectif tel que fixé par la feuille de route du Président de la république en matière de l’émergence d’ici à 2025.

Lire l’intégralité de l’article sur oeildafrique

1 Comment

1 Comment

  1. Philippe Loembe

    8 octobre 2016 at 15 03 48 104810

    C EST ça L AFRIQUE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Leave a Reply

Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A LIRE SUR ICI BRAZZA

International

L’ancien président français Nicolas Sarkozy a annoncé dimanche son retrait de la vie politique après avoir reconnu sa défaite dès le premier tour de...

Pointe Noire

  Cet incident s’est produit dans la soirée du samedi 11 avril, sur le tarmac de l’aéroport international de Pointe-Noire. Cet Airbus A330 d’Air...

Congo

  Le général de division Guy Blanchard Okoî, chef d’état-major général des forces armées congolaises (FAC) a instruit et ordonné tout le commandement de...

Pointe Noire

Un Chinois a été surpris sur une route du centre-ville de Pointe-Noire le matin du mercredi 18 mars 2020, par le mauvais comportement de...

Copyright © 2020 ICI BRAZZA. Edité par Kair Group.

Aller à la barre d’outils