Congo : Les commerçants de Dolisie menacent de mettre la clé sous le paillasson

Dolisie au Congo

© DR

La pilule est dure à avaler. Beaucoup de commerçants à la ville de Dolisie (sud) sont à l’agonie. Plusieurs d’entre eux, menacent de mettre la clé sous le paillasson. En cause, la crise financière qui frappe de plein fouet la capitale départementale du Niari.

«On n’a plus de clients, il n’y a plus de recette. C’est fini, on va devoir fermer», déplore Wazguet papier, très abattu.

C’est la mort dans l’âme qu’il s’est résolu à prendre la décision. Lui qui avait ouvert son épicerie au quartier Capable de Dolisie en 2009 et un prêt-à-porter au marché central.

«Nous avons perdu plus de 25% de notre chiffre d’affaires et les marges ont disparu. J’arrête donc le prêt-à-porter », nous a confié le jeune commerçant qui éprouve aujourd’hui un sentiment d’inachevé : «malheureusement je n’ai pas le choix ».

En cette fin d’année, faute des clients, les bars qui ouvraient tous les jours vont donc mettre la clé sous le paillasson. Sans verser de larmes, mais avec une pointe de nostalgie. Tout en étant persuadés que, malgré cela, les quartiers Ntsila et Gaya ont encore du potentiel et une part de joie de vivre qu’on retrouve notamment les jours de marché.

Cette situation peu reluisante s’est négativement traduite par la fermeture de plusieurs salons de coiffure et restaurants au quartier Baloumbou.

Au Congo Brazzaville, la population est durement frappée par la chute des cours du baril de pétrole. Les sociétés qui gravitaient autour de l’activité pétrolière ont fermé les unes après les autres. Les licenciements ont été massifs.

La misère a gagné les grandes villes du pays (Brazzaville, Pointe-Noire, Dolisie…) où il faisait pourtant beau vivre.

Germaine Mapanga /

Les Echos du Congo Brazzaville

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
CongoDolisieMarché de DolisieNiari

Related Articles

Congo : 23 personnes tuées en une semaine par les ex-miliciens Ninjas

Les ex-miliciens Ninjas proches de l’ancien chef rebelle congolais, le pasteur Ntoumi, ont tué au total en une semaine (du

Congo : « Il n’y a pas nécessité de dévaluer le franc CFA »

Le ministre d’Etat congolais chargé de l’économie, président du Comité de pilotage (COPIL) du Programme des réformes économiques et financières

Les Diables rouges du Congo dans le top 10 africain du classement FIFA

La Côte d’Ivoire reprend la première place à l’Algérie, alors que le Ghana perd huit places et chute de la

1 comment

Write a comment
  1. D.James
    D.James 17 novembre, 2017, 09:12

    Quel dommage, ça fait tjrs de la peine de savoir que des édifices célèbres comme Wazgue vont fermer,

    Reply this comment

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils