Connect with us

Hi, what are you looking for?

Ici Brazza
[GARD align=« center"]

Brazzaville

Congo – Législatives 2017 : Incident à Brazzaville lors du deuxième tour des législatives

Un incident impliquant des militaires et provoquant le retrait d’un candidat d’opposition a émaillé dimanche le deuxième tour des élections législatives au Congo-Brazzaville où le parti du président Denis Sassou Nguesso devait reconduire sa confortable majorité à l’Assemblée.

Le vote a démarré très timidement à 8 heures – 7 heures GMT – dans la plupart des bureaux visités par les correspondants de l’AFP à Brazzaville.

Les électeurs doivent départager 94 candidats restés en lice dans 47 circonscriptions.

Le Parti congolais du travail (PCT) du président Denis Sassou Nguessou avait obtenu 72 sièges sur 151 au premier tour le 16 juillet, contre sept pour l’Union des démocrates et humanistes (UDH-Yuki) de Guy-Brice Parfait Kolélas, et trois pour l’Union panafricaine pour la démocratie sociale (Upads).

Peu avant midi à Brazzaville, dans la deuxième circonscription de Ouenzé (cinquième arrondissement) des incidents impliquant des militaires ont éclaté, ont rapporté des témoins à l’AFP.

« Ils sont venus en treillis pour voter avec des cartes d’électeur, mais sans cartes d’identité. Or, tout électeur doit présenter ces deux pièces afin d’accomplir son devoir citoyen », a déploré auprès de l’AFP Flore Anique Mbemba, suppléant du candidat indépendant Marien Ikama, opposé au candidat du PCT au pouvoir Dominique Ondzé.

« Pour nous, il s’agit d’électeurs fictifs qui n’ont pas droit au vote », a-t-elle soutenu.

« Pour l’avoir dénoncé au moins cinq de nos militants ont été passés à tabac. Notre candidat a décidé de se retirer et de laisser son adversaire continuer la course tout seul », a ajouté Mme Mbemba presque au bord des larmes.

Tous les délégués du candidat Marien Ikama ont quitté les 24 bureaux de vote.

« Les militaires qui ont voté étaient tous régulièrement inscrits. C’est juste leurs uniformes qui ont créé la panique du côté des délégués démissionnaires », a déclaré Jean Bayabi, chef du bureau de vote.

Les autorités ont reporté le scrutin dans neuf des quatorze circonscriptions électorales du Pool (sud). Cette région proche de Brazzaville a replongé dans la violence depuis la présidentielle contestée de mars 2016, remportée par M. Sassou Nguesso.

Par l’AFP

1 Comment

1 Comment

  1. La Republique

    1 août 2017 at 21 09 29 08298

    Les candidats de la majorite ont vole, le President doit avoir le courage politique de les sanctionner c’est une honte pour la DGSP

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A LIRE SUR ICI BRAZZA

Pointe Noire

Cet incident s’est produit dans la soirée du samedi 11 avril, sur le tarmac de l’aéroport international de Pointe-Noire. Cet Airbus A330 d’Air France...

Congo

  Le général de division Guy Blanchard Okoî, chef d’état-major général des forces armées congolaises (FAC) a instruit et ordonné tout le commandement de...

International

L’ancien président français Nicolas Sarkozy a annoncé dimanche son retrait de la vie politique après avoir reconnu sa défaite dès le premier tour de...

Pointe Noire

Un Chinois a été surpris sur une route du centre-ville de Pointe-Noire le matin du mercredi 18 mars 2020, par le mauvais comportement de...

Copyright © 2020 ICI BRAZZA. Edité par Kair Group.

Aller à la barre d’outils