home Congo, Politique Congo – Législatives 2017 à Gamboma II : les deux camps revendiquent la victoire

Congo – Législatives 2017 à Gamboma II : les deux camps revendiquent la victoire

Le duel entre le candidat indépendant Emmanuel Obami et celui du Parti congolais du travail (PCT), Antoine Bienaimé Obam-Ondon, dans la 2e circonscription électorale de Gamboma, dans le département des Plateaux est loin de se terminer. Les deux parties réclament chacune la victoire à l’issue des élections du 16 juillet.

Candidat indépendant, Emmanuel Obami annonce avoir saisi la Commission locale des élections (Colel) pour contester les résultats dans huit bureaux de vote. S’autoproclamant vainqueur avec plus de 1000 voix, il précise que 45 procès-verbaux n’ont pas été signés par ses délégués sur les 85 à cause, dit-il, de la fraude et du bourrage des urnes. Selon lui, tous les membres des bureaux de vote étaient favorables au candidat du PCT, mais il serait largement en tête dans 50 bureaux.

Parmi les bureaux de vote qu’il conteste les résultats, il y a certains dont les enfants de 10 à 15 ans auraient voté. Dans d’autres, ses délégués seraient chassés parfois par les éléments de la force publique. « À Engakou, la police a vite fait d’arrêter ma déléguée qui s’était farouchement opposée à la fraude organisée à Matadi. Le président du bureau de vote s’est enfui avec les urnes et il garde les résultats par devers lui. A Mbaya, mon représentant a été chassé du bureau de vote du début à la fin. À Bouemba, le 1er assesseur a semé le désordre et le vote a été interrompu. À Bouanga, mon délégué a été aussi chassé. À Bouelemon un 2e bureau fictif a été installé », dénonce-t-il dans un communiqué de presse.

Du côté du candidat PCT, l’on balaie d’un revers de main toutes ces « allégations ». En effet, l’équipe de campagne d’Antoine Bienaimé Obam-Ondon que nous avons jointe au téléphone estime que la victoire de leur candidat ne fait aucun doute.  « Nous avons nos procès-verbaux, la commission locale a bien fait son travail. S’il y avait la tricherie, le peuple souverain devrait contester ses résultats provisoires. Notre candidat est largement en tête. C’est un siège qui appartenait au PCT qui vient de le conserver. Le peuple a fait son choix et personne ne dira le contraire à sa place », se proclame-t-elle.

Plaçant le taux de participation à environ 77,08%, le candidat du PCT serait largement en tête avec plus de 60%.  

Alors qui des deux candidats a réellement emporté ces législatives? La réponse dans quelques jours à l’issue de la proclamation des résultats provisoires par le ministre de l’Intérieur, de la décentralisation et du développement local car, il ne s’agit que des tendances sorties des urnes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils