home Pointe Noire Congo : le tribunal de Dolisie refuse de faire prêter serment à 25 agents de l’économie forestière

Congo : le tribunal de Dolisie refuse de faire prêter serment à 25 agents de l’économie forestière

Palais de justice de Brazzaville
Palais de justice de Brazzaville

25 agents  de l’économie forestière exerçant à Sibiti dans le département de la Lékoumou se sont vu refuser la possibilité de prêter leur serment de début de carrière au tribunal de grande instance de Dolisie au motif que ce tribunal n’a pas la compétence territoriale de traiter les affaires qui concernent la juridiction du département de la Lékoumou.

Abordés par la presse locale dans les couloirs du palais de justice de Dolisie après annulation de  la cérémonie de prestation de serment, les agents de l’économie forestière de la Lékoumou ont fait savoir qu’ils avaient préféré déposer leur dossier au tribunal de  Dolisie et payé 36.000 FCFA de frais d’étude et de prestation de serment contre 100.000 FCFA que le tribunal de grande instance de la Lékoumou leur a exigé, alors que la même prestation coute 10.000 à 15.000 FCFA à Brazzaville, ont-ils précisé .

Ils ont exprimé leur étonnement sur les écarts constatés pour les mêmes  prestations et leur indignation sur l’attitude du tribunal de Dolisie qui aurait pu les informer à l’issue de l’étude du dossier, au lieu de leur faire causer les dépenses de déplacement pour les convier à la cérémonie de prestation de serment.

Le serment que prête les agents de l’économie forestière est conforme aux dispositions réglementant le code forestier qui stipule à l’article 112 que ces agents avant d’entrer en fonction doivent prêter serment devant la juridiction de la localité où ils vont exercer, a t- on rappelé.

Le serment fait sous le drapeau engage leur responsabilité dans l’usage des armes à feu, la constatation des infractions réelles et la saisie des produits forestiers illégaux.

Ces agents des services répressifs dont la plupart sont à cinq mois du début de leur carrière et qui n’ont pas encore reçu leur salaire à cause de la léthargie du ministère des finances ont préféré pour certains faire recours à Brazzaville pour prêter serment.

(ACI)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils