home Congo Congo : le service de pédiatrie du Centre de santé intégré de Bétou dans un état piteux

Congo : le service de pédiatrie du Centre de santé intégré de Bétou dans un état piteux

Complètement délabré, le service de pédiatrie du Centre de santé intégré (CSI) de Bétou, dans le département de la Likouala, manque de lits, de matelas et d’autres matériels dignes pour un bon accueil des patients

Conséquences : tous les malades sont concentrés dans les autres services qui doivent leur existence en partie aux agences du systèmes Nations unies œuvrant dans ce département, qui  accueille de nombreux réfugiés, ainsi qu’à d’autres partenaires. Outre le problème d’équipement, ce CSI, dont les commandes par intérim sont tenues par un assistant sanitaire, connait un déficit criant en personnel spécialisé.  

« Le service de pédiatrie est dans un état piteux par rapport aux ressources que nous avons. Nous avons également un réel problème d’effectif du personnel. Les difficultés sont les mêmes : manque de lits, de matelas, etc. Or lorsqu’une personne est malade, si les conditions matérielles ne sont pas réunies, elle est psychologiquement abattue », expliquait un agent au début du mois de juillet.

Parfait Wilfried Douniama
TAGS:
Photo du profil de Adiac-Congo

Adiac-Congo

L’Agence d’information d’Afrique Centrale

One thought on “Congo : le service de pédiatrie du Centre de santé intégré de Bétou dans un état piteux

  1. Là les partisans du conflit Nord-Sur n’auront quasiment aucun pour soutenir la folie des Nguesso et d’autres opportunistes qui véhiculent partout la haine entre les Congolais pour avoir le contrôle sur eux, c’est a dire diviser pour régner, alors dites moi les partisans de la séparation du Congo : ou est La Likouala? Dans le Pool, le Niari, la Bouenza, le Kouilou ou dans les Plateaux? Une chose, la division renforce les Nguessos, mais l’union fait la force, concentrons toute notre énergie pour éviter que les Nguessos et ses complices continuent à prendre en otage le Congo et ses institutions. Je suis très déçu des lettres de felicitations de l’unione Européenne et des USA au Gouvernement Congolais , il revient au Congolais de prendre en charge sa destinée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils