Congo : Le sélectionneur, Pierre Lechantre préfère des joueurs locaux motivés aux professionnels non motivés

Congo : Le sélectionneur, Pierre Lechantre préfère des joueurs locaux motivés aux professionnels non motivés

La présélection du Congo face à l’Egypte est déjà connue. Le sélectionneur, Pierre Lechantre a publié vendredi dernier, une liste de 37 joueurs majoritairement issus du championnat local et sur laquelle ne se trouve pas le trio Oniangué-Ndinga-N’Ganga.

L’entraineur de la sélection congolais veut se concentrer sur le match du 9 octobre et sur les orientations tactiques qu’il entend appliquer face à l’Egypte. Pierre Lechantre veut conserve le système qui a fonctionné pour préparer le match gagné contre la Guinée Bissau. Les 27 joueurs locaux présélectionnés feront une semaine de stage et au bout, les meilleurs resteront pour prendre part à un stage d’une semaine avec les joueurs de l’étranger qui voyageront le 3 octobre.

Evoquant, dans un entretien accordé à Les Dépêches de Brazzaville,  les absences de Prince Oniangué, de Delvin Ndinga et de Francis N’Ganga, réguliers en sélection nationale depuis 2008, Pierre Lechantre indique qu’il souhaite apporter du sang neuf dans le groupe et mettre l’accent sur d’autres joueurs en tirant les enseignements de la grosse désillusion de l’élimination face au Kenya. 

« C’est pour cela que nous avons tenté l’expérience sans ces joueurs contre la Guinée Bissau. Et l’expérience n’a pas été mauvaise. Donc je ne vois pas pourquoi je changerai une équipe qui a gagné en répondant à mes attentes tactiques. Alors, on va dire qu’en face, c’est l’Egypte, c’est un gros match, qu’il faut des joueurs d’expérience. Mais je réponds que ces joueurs d’expérience, ils n’ont pas fait suffisamment leur travail lors des matchs de qualification de la CAN 2017. Donc j’ai pris ma décision », a-t-il dit. Avant d’ajouter : « Si des joueurs n’acceptent pas mes directives, s’ils veulent jouer à leur façon ou à la façon de Claude Le Roy, c’est leur problème ».

Pierre Lechantre affirme qu’il a choisi de travailler avec des joueurs motivés et désireux d’adhérer à son projet plutôt d’avoir à travailler avec des joueurs expatriés qui viennent faire leur petit job.

Reconnaissant que l’équipe d’Egypte est normalement supérieure à celle du Congo, le technicien français pense qu’il faut un surplus de motivation et de mettre les bouchées doubles sur la cohésion des joueurs locaux, avec lesquels il peut travailler plus souvent et plus longtemps. 

Le stage permettra d’affiner les réglages tactiques et les automatismes. Le sélectionneur congolais veut se concentrer pour les  deux matchs contre l’Egypte et l’Ouganda, en octobre et en novembre, avant de penser aller voir des joueurs à l’étranger.

En termes de préparations, l’entraîneur admet qu’il y a quelques soucis en termes d’organisation. Il estime qu’il faut anticiper plusieurs mois à l’avance sur les calendriers de la Fifa et ne pas se réveiller au dernier moment.

Pour faire face à l’Egypte, la technique et la puissance du Ghana et le style physique anglo-saxon de l’Ouganda, le sélectionneur congolais pense qu’il imposer son style sans trop tenir compte de l’équipe adverse. 

« Cela n’empêche pas d’étudier les qualités individuelles de certains joueurs et le style de jeu de l’adversaire. On sait par exemple qu’il faudra faire attention à cette équipe égyptienne, avec un Mohamed Salah qui va très vite sur son côté droit. On le sait et on va essayer de le gérer au mieux, en prenant en compte l’absence d’Arnold Bouka Moutou. Mais on ne va pas faire une fixation et on va continuer à travailler tactiquement », explique Pierre Lechantre.

Le technicien ne compte pas changer sa tactique de jeu qui marche apparemment avec organisation défensive à 5 défenseurs.

« C’est une organisation que j’ai toujours appréciée. Peut-être vous souvenez-vous des Lions Indomptables 2000-2002 ? J’avais choisi des joueurs qui correspondaient bien à cette tactique de jeu. Et là, avec les joueurs locaux, j’ai l’impression que ça correspond assez à leur style. Face à la Guinée Bissau, les débordements des latéraux sont allés dans ce sens et ont posé des problèmes à notre adversaire. Et je vais continuer à faire travailler mon équipe dans cette direction », précise-t-il.


Tags assigned to this article:
Pierre Lechantre

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils