Congo: le RDPS se démarque du parti au pouvoir pour 2016

Congo: le RDPS se démarque du parti au pouvoir pour 2016
Rassemblement pour la démocratie et le progrès social

Rassemblement pour la démocratie et le progrès social

L’opposition congolaise, la société civile et quelques rares partis de la majorité s’étaient évertués à demander au chef de l’Etat de ne pas modifier la Constitution, afin de ne pas se représenter en 2016. Ils ont été rejoints, ce dimanche, par le Rassemblement pour la démocratie et le progrès social (RDPS), quatrième force de la majorité, qui a appelé au respect de la Constitution.

Auteur d’un ouvrage intitulé Vade-mecum du parfait tricheur ou comment gagner facilement des élections au Congo, publié il y a quelque temps, le député Mabio Mafougousinga, troisième personnalité du RDPS, a présenté dimanche aux militants de son parti, un essai qui porte le titre Manifeste pour un RDPS décomplexé.

Parlant de la Constitution, il a affirmé qu’il est temps de protéger celle-ci et appelle le PCT au pouvoir à soutenir le candidat du RDPS à la présidentielle de 2016 : « Lorsque le PCT venait nous présenter l’avant-projet de Constitution de 2002, il nous avait été dit que c’était la meilleure Constitution du monde, qu’elle résumait à la fois le système américain, anglais, italien et français. Depuis quand est-elle devenue mauvaise ? Si en 2002, le RDPS a soutenu le BCT, si, en 2009, je me suis investi moi-même pour la réélection du président Denis Sassou-Nguesso, en 2016, le PCT doit soutenir le candidat du RDPS. Il faut que ça soit clair ».

Nadio Mavoubousinga refuse que le RDPS continue d’être un escabeau ou un marchepied.

Par RFI


Tags assigned to this article:
CongoRDPS

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils