home Politique Congo : le Président Sassou nomme les rédacteurs de la nouvelle constitution

Congo : le Président Sassou nomme les rédacteurs de la nouvelle constitution

Le Président Denis Sassou N’Guesso, 7 juin 2015 à Kinkala.
Le Président Denis Sassou N’Guesso, 7 juin 2015 à Kinkala.

Le chef d’Etat congolais a nommé ce dimanche soir les rédacteurs de la nouvelle constitution congolaise. Les décrets du chef de l’Etat ont été lus au journal de 20h sur la télévision nationale du Congo.

Le 22 septembre 2015, Sassou N’guesso annonçait un référendum Rechercher référendum pour modifier la constitution de 2002, -qui limite à deux le nombre de mandats présidentiel-, objectif affiché, « donner la parole directement au peuple afin qu’il se prononce sur le projet de loi énonçant les principes fondamentaux de la république, définissant les droit et devoirs des citoyens et fixant les nouvelles formes d’organisation et les nouvelles règles de fonctionnement de l’Etat », faisait valoir le numéro un congolais.

Le 23 septembre suivant, un détachement des bataillons militaires étaient positionnés devant les domiciles de quelques leaders de l’opposition dont Clément Mierassa, Paul-Marie Mpouela, Tsaty-Mabiala, Mathias Dzon, Okombi-Salissa, Parfait Kolelas, ce qui a fait penser à l’opinion que ces opposants étaient mis en « résidence surveillée ».

Ce dimanche 27 septembre, l’opposition congolaise a mobilisé des 30 000 manifestants (15 000 selon la police) pour dire « Non au coup d’Etat constitutionnel », pouvant ouvrir la voie à un 3e mandat de Denis Sassou N’guesso, 72 ans, dont 32 cumulés au pouvoir. De l’avis de nombreux observateurs, c’était « la plus grande manifestation Rechercher manifestation de l’opposition congolaise depuis 1997 ».

Sur les pancartes affichées par les manifestants, on pouvait lire « Sassouffit, 32 ans c’est trop !», ou encore « le Congo nous a été confié, à tous, sans exception. Nul n’a le droit de s’accaparer l’avenir du pays. Ensemble défendons partout où nous sommes la démocratie ».

Le président avait organisé un concert gratuit dans la capitale, de quelques artistes locaux, pour étouffer dans l’œuf la manifestation Rechercher manifestation de ce dimanche.

A noter que la défection de Charles Zackarie Bowao, de l’ex ministre délégué à la défense, membre du Parti congolais du travail (Pct), parti au pouvoir.

(Avec koaci)

TAGS:
Photo du profil de Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils